Bruxelles

La Région bruxelloise devra investir entre 2018 et 2021, 24 millions d'euros pour les inspections, les travaux de sécurité, les travaux d'entretien et de réparation des ponts et viaducs de sa responsabilité, a indiqué lundi le ministre bruxellois de la Mobilité Pascale Smet.

Présentant le Programme Pluriannuel d'Investissement du gouvernement régional dans ce type d'ouvrage d'art d'ici 2021, il a indiqué que le montant des investissements à prévus au cours de cette période se situerait même dans une fourchette de 43 à 46 millions d'euros en tenant compte des réalisations de six nouveaux ponts et passerelles programmés. Bruxelles compte 92 ponts et viaducs: 68 sont gérés par Bruxelles Mobilité, 8 sont cogérés avec Infrabel et les ouvrages restant sont de la responsabilité unique d'Infrabel, a indiqué le ministre à l'occasion de la réunion de rentrée de la commission de l'Infrastructure du parlement régional.

Leur inspection lors d'une première phase a permis de les classer en catégories de A à F en partant du niveau le plus dangereux. Près de la moitié d'entre eux présentent un état satisfaisant.

En revanche, trois ouvrages nécessitent une intervention urgente: le pont de la Petite Ile à Anderlecht interdit au trafic routier depuis 2014, et voué à être remplacé d'ici 2019, la partie tramways du pont Van Praet et le viaduc Hermann-Debroux dont l'état d'un des caissons atteint par un degré important de corrosion avait entrainé la fermeture temporaire en octobre dernier.