Bruxelles Les premiers Bruxellois ont été engagés grâce au nouveau plan Activa.brussels.

Depuis le 1er octobre, de nombreux changements ont eu lieu dans le domaine des aides à l’emploi à Bruxelles. Au cœur de cette réforme se trouve le dispositif Activa qui a subi une véritable refonte. Des dizaines de dispositifs différents qui existaient auparavant, il n’en reste plus qu’un seul pour tous les demandeurs d’emploi bruxellois : Activa.brussels.

Béa est la première Bruxelloise porteuse de cette aide qui a été engagée, et ce, dès le 2 octobre. Elle travaille maintenant chez Passion Chocolat à Woluwe-Saint-Lambert depuis un mois. "Cette aide est véritablement un plus pour moi parce que l’employeur a un avantage à m’engager", indique-t-elle.

Diminuer la charge salariale

Auparavant, il existait 28 manières différentes d’entrer dans les conditions des aides à l’emploi Activa, en fonction de l’âge, du revenu ou encore de la formation par exemple. Depuis un mois, il n’en existe plus qu’une seule : être un demandeur d’emploi avec 12 mois de chômage consécutifs. L’employeur qui décide d’engager une personne porteuse d’une telle aide à l’emploi pourra alors bénéficier de 15 900 € étalés sur 30 mois dans le but de diminuer la charge salariale.

Du côté du gérant, "la mesure est claire, nette, je ne dois pas chipoter, c’est plus simple". Pour Massimo, l’effet positif est incontestable. "Si vous avez deux personnes aux qualités équivalentes en face de vous, il est évident que vous prendrez celle qui vous coûte 15 000 € de moins. Avec cet argent, on peut faire des investissements, rénover un magasin", raconte Massimo.

Seul détail : l’employeur doit engager pour un minimum de 6 mois. "Bien sûr, nous encourageons à engager pour un maximum de temps. C’est d’ailleurs pour cela que les montants ne sont pas les mêmes tous les mois", indique le cabinet du ministre de l’Emploi, Didier Gosuin (Défi). Comptez 350 € par mois pour les 6 premiers mois, 800 € pour les 12 suivants et encore 350 € pour 12 derniers mois.

Astrid travaille aussi chez Passion Chocolat mais est en formation. Elle aussi pourra bénéficier du plan Activa.brussels à l’issue de celle-ci, ce qui n’était pas le cas avant. "Auparavant, la personne devait être renvoyée au chômage pour atteindre les 12 mois requis mais cette condition de base est une absurdité dans ce cas-ci. J’estime que la personne qui suit une formation peut tout de suite être récompensée", explique le ministre de l’Emploi.

Le but de la simplification de cette mesure est de permettre à un maximum de chercheurs d’emploi d’en bénéficier. "Cela crée de l’égalité entre tous les demandeurs d’emploi parce que sinon les employeurs faisaient un peu leur shopping parmi les différentes mesures", indique Didier Gosuin.