Bruxelles

La cour d'appel de Bruxelles a condamné vendredi Hicham Diop à une peine de 15 ans de prison pour avoir tenté de tuer deux policiers à Schaerbeek en octobre 2016. Mais la cour n'a pas retenu la circonstance aggravante de terrorisme. En première instance, le juge avait estimé qu'il s'agissait de coups et blessures prémédités, sans retenir un contexte terroriste non plus, et avait condamné Hicham Diop à 9 ans de prison. La 12e chambre de la cour d'appel de Bruxelles a réformé le jugement prononcé en première instance à l'encontre d'Hicham Diop. Comme le premier juge, la cour a estimé qu'il n'était pas prouvé que Hicham Diop avait été animé d'une intention terroriste lorsqu'il s'en est pris aux policiers.

Par contre, la cour a considéré que le prévenu avait été animé d'une intention homicide avec préméditation, alors que le premier juge avait affirmé que l'auteur avait blessé, avec préméditation, mais sans avoir eu l'intention de tuer.

Compte tenu du fait que la prévention de tentative d'assassinat est désormais retenue, la cour a aggravé la peine de l'intéressé. Hicham Diop écope d'une peine de 15 ans de prison, contre une peine de 9 ans de prison prononcée en première instance.

Hicham Diop avait agressé deux policiers à Schaerbeek le 5 octobre 2016, les frappant avec un couteau. Les agents avaient été admis à l'hôpital mais avaient pu le quitter le soir même.

Selon les avocats d'Hicham Diop, son acte n'avait rien de terroriste. Il était à mettre en relation avec des faits remontant à 2011, lorsqu'il avait été renversé par un véhicule de la police fédérale, mais aussi avec le décès tragique de sa fille ainsi qu'avec une surconsommation de médicaments.