Bruxelles

Du 11 au 30 août, Christophe Licoppe, photographe belge reconnu, expose ses étonnants clichés aux Halles Saint-Géry, près de la Bourse. Le sujet abordé par l'artiste est pour le moins original : Bruxelles prise en photographie de nuit et du sommet des plus hauts immeubles de la capitale. Le résultat obtenu permet aux visiteurs de porter un regard neuf et insolite sur la capitale.

Jeune photographe indépendant de 21 ans, Christophe Licoppe collabore avec de nombreuses agences de presse belges et étrangères. Passionné de photo depuis ses 12 ans, il apprendra son métier de façon autodidacte au contact de reporters de terrain et en compulsant divers livres et magazines.

L'idée de présenter une exposition sur le thème "Bruxelles, la nuit vue des toits" naît à son retour de France, en 2003. "Je voulais faire quelque chose de neuf, qui n'avait pas encore été fait", explique-t-il. "De plus, j'adore les défis. Ce projet avait donc tout pour me plaire", rajoute-t-il.

Pendant trois ans, en toute légalité, l'artiste montera aux sommets des plus hauts immeubles bruxellois avec comme objectif de faire découvrir la capitale européenne sous un angle novateur. Le travail de lumière et les endroits inhabituels d'où ont été pris les clichés font que le résultat obtenu offre une vision féerique de Bruxelles. "Il était important de prendre les photos "entre chiens et loups", donc dans un laps de temps de 15 minutes, entre la fin du jour et le début de la nuit", explique Christophe. "Il fallait donc travailler rapidement", poursuit-il.

La réalisation de ce genre de clichés ne se limite pas à grimper au sommet d'un édifice pour photographier le paysage alentour. "Les prises de vue ne représentent que 5 pc du projet", explique Christophe. "Le plus gros du travail consiste à obtenir les autorisations adéquates, ce qui peut prendre du temps. Plusieurs repérages de jour sont aussi indispensables car, même si la lumière varie énormément entre le jour et la nuit, il est important de pouvoir se faire une idée du panorama auquel je serai confronté", enchaîne-t-il. A cela s'ajoutent les impondérables comme la météo capricieuse, qui contraignit plusieurs fois l'artiste à reporter ses rendez-vous.

Au-delà de la prouesse technique que représente ce projet, le fait que, pour la première fois, le sujet ait été traité de manière aussi complète constitue l'intérêt majeur de l'exposition. Tant les amateurs de photographies que les amoureux de Bruxelles apprécieront l'oeuvre de ce jeune et talentueux photographe.

(st.)

L'exposition "Bruxelles la nuit vue des toits" se tient du 11 au 30 août de 10 h à 18 h tous les jours sauf le lundi aux Halles St-Géry, 1 place St-Géry à 1000 Bruxelles.

Infos : Web www.licoppe.be