Bruxelles

Des scellés avaient été posés ce vendredi par Bruxelles Environnement sur les parkings et les installations classées du site de la chaussée de la Hulpe. Il manquait en effet à Drohme l'autorisation du SIAMU pour organiser des activités. Une autorisation qu'elle a finalement obtenue.

La société a expliqué à BX1 que tous les événements prévus ce week-end auraient bien lieu, notamment le marché de Noël de dimanche.

Marguerite Beauduin, la responsable communication, a déclaré à BX1 que la société attendait "l’autorisation du SIAMU concernant la sécurité des personnes et des incendies pour avoir celle de Bruxelles Environnement". Etant donné que le permis d'environnement provisoire avait expiré ce 6 décembre, il était nécessaire pour Droh!me d'en recevoir un autre afin que toutes les activités prévues puissent avoir lieu. Ce qui a finalement été le cas.

Les choses avaient mal commencé ce vendredi matin

Comme nous vous l'expliquions en exclusivité, le 5 décembre dernier, le collectif "Les Amis de l'Hippodrome" avait déposé une plainte concernant le marché de Noël organisé sur le site de Drohme. Dans l'attente de l'obtention de son permis d'urbanisme définitif, le site Drohme se trouvait dans l'obligation d'obtenir des permis d'environnement provisoires pour organiser des événements. Fin novembre, le parc de loisirs avait fait une demande de permis d'environnement pour l'utilisation d'un parking de 300 places et l'installation de chapiteaux sur une surface de près de 1.000m2.

Lors d'une inspection sur place, les services de Bruxelles Environnement avaient constaté plusieurs infractions et un procès-verbal avait été dressé. "Un ordre de ne plus exploiter les installations a été émis mais celui-ci n'a pas été respecté le lendemain", précise Nathalie Guilmin, porte-parole de Bruxelles Environnement.

La sanction était donc tombée ce vendredi matin: Drohme avait été mis en demeure de n'exploiter aucune installation classée sur le site de la chaussée de la Hulpe.

"Des scellés ont été posés ce vendredi sur les parkings et les installations classées pour empêcher les gens de se garer. Nous avons informé le bourgmestre d'Uccle qui peut éventuellement prendre une mesure d'évacuation s'il estime que la tenue d'un événement sans permis peut entraîner un danger pour la sécurité des personnes", ajoute la porte-parole. Une cessation qui a pu être levée étant donné que le parc a finalement obtenu l'autorisation nécessaire.