Bruxelles

Le tunnel Léopold II, le plus long de la capitale, subira à partir du mois de mai prochain une cure de rénovation en profondeur et de modernisation étalée sur 39 mois pour permettre la poursuite maximale de son exploitation durant les travaux.

Des périodes de fermetures sont prévue durant les nuits, à partir du printemps, et trois étés successifs, à partir de juillet prochain.

Le ministre bruxellois de la Mobilité Pascal Smet (sp.a) et le consortium Circul 20 (Besix Group - Jan De Nul - Engie Fabricom) ont signé mercredi midi le contrat de rénovation et de maintenance de cet imposant ouvrage d'art dont a été chargé celui-ci pour une durée de 25 ans.

La Région bruxelloise aura déboursé à terme 462,6 millions - dont 264,7 millions pour la rénovation proprement dite et 4,5 millions pour la charge du financement - dans l'opération qui lui garantit le maintien à jour de cette imposante infrastructure souterraine et de ses équipements durant les 28 prochaines années.

Au-delà de la rénovation et de l'étanchéité de la structure du tunnel construit en 1986 pour faire la jonction sur 2,6 km, en sous-sol entre la basilique de Koekelberg et la Petite Ceinture, le chantier sera mis à profit pour mettre l'ouvrage d'art aux normes de sécurité imposées en Europe depuis la catastrophe du tunnel du Mont Blanc. On ajoutera par conséquent dix-sept sorties de secours au treize existantes en en améliorant la visibilité. Le chantier aura un impact limité en surface.

Le cahier des charges prévoit une fermeture du tunnel durant les mois de juillet et d'août durant les trois prochains étés, et durant les nuits du dimanche au jeudi inclus de 22h à 6h. A l'inverse il restera ouvert durant les jours de la semaine et les nuits du vendredi et du samedi.

Dans les prochains mois, le travaux consisteront en un désamiantage de l'ouvrage via le décapage en confinement de la peinture noire à la base des parois latérales, et en un démontage des équipements électromécaniques entièrement remplacés à terme des du matériel dernier cri (éclairage, ventilation, caméras, ...). Viendra ensuite l'opération de nettoyage et de réparation des parois latérales et du plafond. Le remplacement de, la chaussée et des trottoirs latéraux interviendra durant les étés 2019 et 2020.

La dernière phase consistera en l'installation de la protection au feu latérale, et la pose de l'habillage et des équipements définitifs .

La rénovation du tunnel Léopold II est une des pièces maîtresses du plan tunnels du gouvernement bruxellois qui a déjà permis de rénover les tunnels Montgomery, Stéphanie et Rogier. Celle du tunnel de la Porte de Hal sera terminée dans quelques mois. Celle des tunnels Reyers démarre.