Bruxelles

L'individu qui a annoncé que trois bombes avaient été placées jeudi dans différents lieux de Bruxelles, n'a pas encore pu être identifié. On sait toutefois qu'il a passé son appel via un numéro de téléphone étranger et que remonter jusqu'à lui sera, par conséquent, plus complexe. 

L'auteur risque une peine de prison allant de trois mois à deux ans, a indiqué vendredi le parquet de Bruxelles. Pour rappel, une triple alerte à la bombe visant le Palais de justice, la Grand-Place et le centre commercial City 2, a été lancée jeudi midi, après un appel reçu par le parquet de Bruxelles. Les deux premières alertes ont été levées en début d'après-midi. Tous les bâtiments judiciaires du quartier Poelaert, ainsi que la Grand-Place ont été fouillés et aucun paquet suspect n'a été découvert. Vers 15h30, le périmètre de sécurité du City 2 a également été levé.