Bruxelles Jacques Stroobants, qui a habillé Manneken Pis pendant 30 ans, est décédé.

A Bruxelles, tout le monde connaît le nom de Jacques Stroobants, qui fut l’habilleur attitré de Manneken Pis de 1975 à 2005. A tel point que beaucoup de ses connaissances l’appelaient tout bonnement "Jacques Manneken." Il faut dire que M. Stroobants n’était pas un habilleur comme les autres. "Il est le seul costumier de Manneken Pis à avoir obtenu ce titre de manière officielle, explique Jacqueline Stroobants, sa fille. Avant qu’il n’entre en fonction, le folklore qu’il y a aujourd’hui autour de la statue n’existait presque pas."

Chez les Stroobants, on retrouve d’ailleurs une multitude d’objets en rapport avec la statue mythique, ramenés par Jacques au fil de sa longue carrière. D’autant plus que celle qui cousait les costumes du Manneken n’est autre que la femme de M. Stroobants. Celle-ci a cousu en tout plus de 200 tenues. Une habitude qui a commencé par de simples retouches qu’exécutait Yvonne Stroobants, qui détient par ailleurs une copie conforme de Manneken Pis à son domicile, pour effectuer ces ajustements avec précision.

Le folklore Bruxellois était une véritable passion pour Jacques Stroobants, à tel point qu’il en a fait son métier en intégrant le service des fêtes de la Ville de Bruxelles. "Son travail, c’était toute sa vie, raconte Jacqueline Stroobants. Il ne parlait que de cela et voulait toujours en faire plus et plus vite."

Hommage

L’homme était si dévoué à la statue qu’il fut également celui qui fut chargé d’en emmener une copie à Marbella, en Espagne, en 1996. Une expérience que Jacques Stroobants retiendra toute sa vie, étant donné qu’il fut arrêté à l’aéroport de Zaventem. "Les douaniers pensaient qu’il emmenait un bébé ! explique Jacqueline Stroobants. Et ce n’est qu’une des nombreuses histoires cocasses qui ont pu lui arriver dans le cadre de son travail."

Samedi matin, Manneken Pis sera habillé du "costume de l’habilleur" en l’honneur de Jacques Stroobants, de 9 à 10 h.