Bruxelles D’ici quelques années, les boulevards du centre n’auront plus rien à voir avec le visage qu’ils affichent aujourd’hui.

"La grande critique, ce n’était pas la vision, c’était la communication." En une phrase, le CEO du promoteur immobilier AG Real Estate Serge Fautré résume à merveille le paradoxe du piétonnier bruxellois. "Aujourd’hui, le piétonnier est un laboratoire. On peut reprocher à certains de ne pas avoir suffisamment communiqué mais les choses avancent. Il va falloir continuer sur cette voie."

(...)