Bruxelles En 2016, le nombre de jours d’incapacité chez les pompiers s’élève à 4 202 contre 3 575 en 2015.

Ce n’est un secret pour personne : le métier de pompier comporte de nombreux risques. Au cours de l’année 2016, le Siamu, qui vient de finaliser son rapport annuel, fait état de 86 accidents de travail. Un chiffre en baisse par rapport à 2015 où 110 accidents de travail avaient été enregistrés.

En contrepartie pourtant, les jours d’incapacité de travail sont en augmentation, passant de 3 575 à 4 202. Deux phénomènes contraires mais qui s’expliquent pourtant par différents facteurs.

"D’un côté, les pompiers sont mieux équipés, notamment grâce à leurs nouvelles combinaisons, ce qui réduit les risques d’accident. Ils suivent aussi des formations spéciales comme récemment en Suisse pour la problématique des tunnels. Quant aux jours d’incapacité de travail, cela varie fortement en fonction des accidents. Il suffit d’un gros accident pour que cela impacte les chiffres", commente le cabinet de la secrétaire d’Etat en charge du Siamu Cécile Jodogne (Défi).

Pour rappel, les nouvelles tenues, présentées en juin dernier, permettent d’éviter à 100 % les brûlures au troisième degré. 1 000 premiers uniformes avaient été distribués en 2016 et 1 000 autres arriveront prochainement. Chaque pompier disposera donc de deux uniformes.

Selon Pierre Meys, porte-parole des pompiers bruxellois, le nombre d’accidents de travail a fortement chuté au cours des dix dernières années. "Il y a moins d’incendie qu’avant aussi car on compte de plus en plus de détecteurs de fumée et les vieux bâtiments sont soit démolis, soit mieux sécurisés", fait savoir l’homme du feu.

Le rapport met également en évidence la large différence du nombre d’interventions effectuées par les pompiers proprement dit et les pompiers-ambulanciers. Sur les 87 915 opérations menées à Bruxelles en 2016, 74 024 concernaient l’aide médicale urgente.

Quant aux casernes les plus sollicitées, c’est celle de l’Héliport, inaugurée en juillet dernier et située en plein centre-ville, qui se hisse au sommet du classement avec 4 871 interventions, suivie par Anderlecht (3 375 interventions) et Delta (2 613 interventions).

En juin prochain, 30 nouvelles recrues viendront renforcer les équipes.