Bruxelles

Les commerçants du centre-ville vivent des moments difficiles. Avec le piétonnier, non encore aménagé, les clients se font rares en raison de la difficulté d’accès et du manque d’attractivité. Les investisseurs, pourtant, sont loin d’avoir déserté la zone, comme en témoigne le projet de rénovation du Centre Monnaie : 15 000 m2 de surfaces commerciales destinées à être le chaînon manquant entre la rue Neuve, la rue des Fripiers, la place de la Monnaie et le piétonnier.

"On croit en un retour du monde et notre projet peut jouer un rôle important dans la redynamisation du centre-ville", estime Alexis Spaas, responsable du projet pour AG Real Estate. "Nous sommes aujourd’hui dans une phase de transition. Les choses auront évolué d’ici l’ouverture. Le centre-ville a toujours un vrai potentiel."

Les opérations de désamiantage du bâtiment sont pratiquement terminées et les travaux en tant que tels devraient commencer d’ici quelques semaines.

Mardi, une assemblée générale de copropriétaires (AG Real Estate, Interparking, bpost, la Ville de Bruxelles) a donné son feu vert au début des travaux et notamment à la suppression de la galerie en croix, au centre du bâtiment.

Une quarantaine de surfaces commerciales de toutes tailles

Au total, ce seront une quarantaine de surfaces commerciales de toutes tailles qui seront créées. "Les grosses enseignes structurantes, sur plusieurs niveaux, seront orientées du côté de la place de la Monnaie. Il y en aura 4 ou 5. Côté Anspach, les commerces seront plus petits et il y en aura une bonne dizaine", explique le responsable de projet qui ne dévoilera pas de marques, car "plusieurs négociations avec des enseignes sont en bonne voie".

Néanmoins, le projet est voué à être "un peu plus qualitatif que la rue Neuve" , annonce-t-il . "Il y aura une mixité commerciale variée avec de l’habillement, de l’alimentaire, de l’Horeca", précise Alexis Spaas.

Enfin, une nouvelle sortie du métro De Brouckère sera aménagée et débouchera directement sur la place de la Monnaie.