Bruxelles

C ette intégration est symbolique! Il y a longtemps qu'un hôpital public n'avait pas repris une institution privée», se réjouit Yvan Mayeur (PS), le président de l'Interhospitalière régionale des infrastructures de soins (Iris), qui fédère les hôpitaux publics bruxellois.

Le 1er avril 2006, l'hôpital privé César De Paepe entamera son intégration au sein du Centre hospitalier universitaire (CHU) St-Pierre et rejoindra par là même le réseau Iris. Cette fusion-absorption résulte de la signature de la convention-cadre du 19 octobre 2005 entre la Ville de Bruxelles, le CPAS, l'ULB, le réseau Iris et l'hôpital Erasme. Pour ce faire, l'ASBL Hôpital français-César De Paepe a cédé les actifs de l'hôpital César De Paepe pour un montant de deux millions d'euros.

«Il était inutile de poursuivre dans une logique pouvant conduire à une concurrence entre ces deux institutions situées à un jet de pierre l'une de l'autre. Les hôpitaux de petite taille n'ont de véritable avenir que s'ils s'associent. Ce projet médical constitue le 1 er bassin de soins à Bruxelles», souligne M. Mayeur.

Concrètement, il y aura quelques changements pour la patientèle de César De Paepe et ce dès le 1er avril. Ainsi, la maternité et son personnel seront réorientés vers le site St-Pierre où un plateau de 22 lits supplémentaires a été aménagé. De même, les urgences seront directement dirigées vers le site St-Pierre. Le site César De Paepe assurera toutefois une prise en charge des problèmes médico-chirurgicaux nécessitant de petites interventions, les jours ouvrables de 8h à 18h.

Enfin, en raison de la saturation de l'activité d'hospitalisation de jour du site St-Pierre, une part importante de l'activité de «One Day Clinic» (hôpital de jour) sera redéployée sur le site César De Paepe.

Et les activités de polyclinique, revalidation, médecine interne et des secteurs médico-techniques (radiologie et médecine nucléaire) présentes sur le site César De Paepe seront maintenues et renforcées.

A plus longue échéance, les activités de gériatrie à César De Paepe seront étendues via la mise sur pied d'un hôpital de jour et d'un Centre de la Mémoire. Seront aussi développés la revalidation et les secteurs médico-techniques.

Outre les adaptations administratives et informatiques qui accompagnent cette intégration, les patients et les institutionnels (pompiers, hôpitaux, CPAS, ONE...) seront informés par courrier et via d'autres outils.

Infos: 02.535.35.55.

Webhttp://www.stpierre-bru.be

© La Libre Belgique 2006