Bruxelles Une note de l'administration flamande encourage les établissements scolaires néerlandophones de Bruxelles d'ajouter le logo du lion flamand à côté du "N" symbolisant le caractère néerlandophone de l'institution. Les avis du SP.A et de la N-VA divergent à ce sujet.

Nos confrères de Bruzz ont pu mettre la main sur ce courrier, signé par Jeroen Windey, envoyé aux 350 écoles, crèches, centres communautaires et autres institutions de la Région de Bruxelles-Capitale.

" Votre institution est déjà pourvue du logo "N" sur la façade ? Nous attendons dès lors de votre part que vous apposez le logo flamand. Il vous est possible de choisir entre une plaque de plexiglas ou un autocollant à mettre sur la vitre. Les dimensions sont les mêmes dans les deux cas: 40 centimètres sur 15,6. Les institutions néerlandophones situées à Bruxelles ont jusqu'au début du mois de mars pour faire connaître leur préférence."

Face à cette recommandation de l'administration flamande chargée de l'Intérieur, dirigée par M. Windey, qui n'est autre que l'ancien chef de cabinet de la ministre flamande Liesbeth Homans (N-VA), le SP.A et la N-VA ont fait part de points de vue diamétralement opposés.

Elke Roek, échevine socialiste à la commune d'Anderlecht, a ainsi affirmé à Bruzz que ce serait une "énorme perte de temps et un gaspillage d'argent des impôts". "Je me demande pourquoi ce deuxième logo est nécessaire".

Du côté de la N-VA, on se dit enchanté. A l'image de cette réaction de Karl Vanlouwe " Notre offre à Bruxelles doit être visible. L'enseignement néerlandophone est véritablement un label de qualité dans notre capitale" argumente le député flamand. " A partir du moment où la Flandre investit Bruxelles, il me paraît tout à fait logique que cela se reflète dans la rue." Et de lancer cette pique à l'attention des socialistes du nord du pays. "Pour le SP.A, 'flamand ' est manifestement devenu un terme péjoratif."