Bruxelles

Le nombre de demandeurs d'emploi chez les jeunes de moins de 25 ans a baissé de près de 9 pc à Bruxelles lors des quatre premiers mois de l'année 2006. Chez les plus de 50 ans, le taux de chômage a, au contraire, enregistré une importante progression puisqu'il a augmenté de plus de 3,5 pc.

C'est ce qui ressort des statistiques régionales bruxelloises en matière d'emploi présentées lundi par le ministre bruxellois de l'Emploi, Benoît Cerexhe (CDH).

Taux de chômage de 20,9 pc

Ce dernier a toutefois souligné que ces chiffres étaient à interpréter avec précaution étant donné la rupture de statistiques liée à la suppression du système de pointage depuis le 15 décembre 2005. Les statistiques ne sont, en effet, plus calculées sur base des listings communaux mais bien selon les données électroniques enregistrées par les différents organismes de la sécurité sociale, tels l'ONSS ou l'Inami. Ces derniers présentant leurs chiffres à des moments différents, la vision globale et fiable des résultats ne sera disponible que fin juin, a précisé le ministre. Celui-ci a, par ailleurs, annoncé la présentation de nouvelles statistiques lors de chaque trimestre, soit le 15 juillet prochain.

Le ministre a également rappelé que le calcul du taux de chômage de la Région bruxelloise s'effectuait encore sur base du taux de la population active occupée datant de 2004, ce qui provoque un décalage par rapport au mois d'avril 2006. «Ce décalage amène à une surestimation du taux de chômage à Bruxelles, ville qui connaît une augmentation constante de la population active. Notons, par ailleurs, que les statistiques de l'Onem ne prennent pas en compte les personnes travaillant dans les institutions internationales», a expliqué M.Cerexhe.

Différentes tendances ont été constatées par le ministre bruxellois de l'Emploi. Ainsi, entre janvier et avril 2006, le nombre de demandeurs d'emploi à Bruxelles a baissé de 1,7 pc pour atteindre 20,9 pc.

Le taux de chômage parmi les jeunes de moins de 25 ans est également en baisse de 9 pc. «Ce constat nous renforce dans notre volonté politique de concentrer nos efforts sur les jeunes de Bruxelles. Cette baisse est le résultat du Contrat de projet professionnel (CPP) que nous avons principalement axé sur les jeunes», a indiqué Benoît Cerexhe.

Un autre élément positif relevé par le ministre concerne l'évolution du nombre d'offres d'emploi reçues par l'Orbem lors du premier trimestre 2006. Ce chiffre a, en effet, augmenté de 21,7 pc par rapport au premier trimestre de l'année 2005.

Par contre, l'évolution du chômage des personnes de plus de 50 ans est négative. Lors des quatre premiers mois de cette année, le taux de chômage des seniors a, en effet, progressé de plus de 3,5 pc. Le nombre d'inscriptions des plus de 50 ans a, par ailleurs, augmenté de plus de 25 pc en un an.

Enfin, toujours selon ces statistiques bruxelloises, le taux de chômage est plus important chez les femmes que chez les hommes. Ces dernières sont, en effet, plus de 22 pc à être demandeuses d'emploi alors que ce taux se situe sous la barre des 20 pc du côté des hommes. Entre janvier et avril 2006, la réduction du nombre de demandeurs d'emploi a toutefois été plus importante chez les femmes (-3,7 pc) que chez les hommes (-0,3 pc).

© La Libre Belgique 2006