Bruxelles

La Ville de Bruxelles a récupéré le Cirque royal dans un état de dangerosité extrême, a affirmé lundi soir l'échevin de la Ville de Bruxelles Mohamed Ouriaghli, en charge de la Régie foncière. Pointant du doigt l'asbl Botanique, avec laquelle le contrat d'exploitation a pris fin le 30 juin dernier, l'échevin a cité plusieurs conclusions du rapport de Vinçotte pour appuyer son propos. Engagée dans un bras de fer avec cette asbl Botanique associée au Sportpaleis, la Ville de Bruxelles s'est vu interdire, le 29 juin dernier, par la Cour d'Appel de Bruxelles, de poursuivre la convention de concession conclue avec Brussels Expo. Le Conseil d'Etat lui a ensuite interdit le 3 août dernier d'accorder la gestion de la salle de spectacle à Brussels Expo via une convention d'occupation précaire. Ce contrat était censé permettre la réalisation de travaux d'urgence et la gestion des spectacles programmés, dans l'attente d'un jugement sur le fond.

Interrogé par les représentants de l'opposition (Ecolo-Groen, cdH/CD&V, DéFI), M. Ouriaghli a indiqué que les travaux de mise en conformité, estimés à 3,6 millions d'euros, seraient par conséquent pris en charge par la Régie foncière de la Ville, et récupérés progressivement à partir des recettes d'exploitation des spectacles, voire imputés à un futur exploitant autre que la Régie en fonction des jugements définitifs du litige.

Selon lui, le rapport de Vinçotte remis à la Ville la semaine dernière indique que les mesures en matière de prévention incendie actuelles de la salle sont "insuffisantes" et nécessitent de nombreuses adaptations. Il est question de "compartimentation non réalisée ou incomplète"; de "canalisation d'air qui ne sont pas équipées de clapets coupe-feu"; de "trou dans les parois coupe-feu"; d'"absence de portes coupe-feu"; de "signalisation incorrecte des voies d'évacuation"; de "manque d'entretien ou contrôle périodique des installations de gaz, ventilation et des équipements de protection contre l'incendie"; d'installation de désenfumage non conforme aux normes ou encore de sorties de secours pas facilement accessibles ...

De son côté, soulignant que sa propre responsabilité pénale était engagée en la matière, le nouveau bourgmestre Philippe Close a indiqué qu'il demanderait aux pompiers d'examiner l'ensemble des salles de spectacle situées sur le territoire de la Ville.