Bruxelles

Le parquet a ouvert une enquête pour tentative d'assassinat.

Une altercation avait éclaté mardi entre des élèves de l'Athénée royal de Woluwe-Saint-Lambert. Selon des témoins, un ou deux coups de feu auraient été tirés. Le porte-parole du parquet de Bruxelles a confirmé l'information à nos confrères d'RTL : "Tout serait parti d'un règlement de comptes".

Une adolescente avait confié à son petit-ami qu'elle était harcelée par un autre jeune. Une bagarre avait éclaté entre les deux garçons. L'adolescent accusé de harcèlement aurait souhaité se venger et a donc fait appel à dix amis. Le groupe s'en serait pris au petit-copain de la fille. Un ou deux coups de feu ont été entendus et certains témoins affirment avoir aperçu de la fumée. Aucun blessé n'était à déplorer.

Le parquet de Bruxelles a néanmoins ouvert une enquête pour tentative d'assassinat. Plusieurs perquisitions ont été menées afin de trouver l'arme à feu, mais elles se sont révélées infructueuses.

L'enquête a permis d'identifier trois suspects principaux qui ont été déférés mercredi devant le juge de la jeunesse. Au terme de leurs auditions, ce dernier a décidé de placer en IPPJ fermée E.M H. (15 ans), inconnu du tribunal de la jeunesse, ainsi que M-M. D.(17 ans), qui lui est connu par le tribunal.

Le premier est ciblé par le chef de tentative d'assassinat et harcèlement et le second par le chef de tentative de meurtre et menaces verbales avec ordre ou condition. Aucune mesure n'a été prise, à ce stade de l'enquête, à l'encontre du troisième suspect âgé de 16 ans. La victime, A. S., est elle âgée de 18 ans.

L'enquête se poursuit afin d'éclaircir les circonstances de l'incident et de déterminer l'implication de chacun des protagonistes.