Bruxelles

Aquelques jours de la Journée de la Femme, les députés bruxellois Céline Fremaut (CDH), Olivia P’tito (PS), Barbara Tracht (Ecolo), Viviane Teitelbaum (MR), Fatoumata Sidibe (FDF), Elke Roex (SP.A), Walter Vandenbossche et Elke Van den Brandt (Groen) sont fiers. Leur proposition d’ordonnance instaurant l’alternance hommes-femmes sur les listes électorales a en effet été votée à l’unanimité au Parlement régional.

La présence des femmes en politique a connu une évolution significative ces dernières années mais elle reste néanmoins nettement inférieure à celle des hommes. Associé aux quotas, le système de l’alternance sur les listes offre aux femmes une plus grande visibilité et donc plus de chances d’être élues. "Aujourd’hui, les processus décisionnels restent l’apanage des hommes. Pourtant les femmes apportent au débat politique une vision particulière et une conception différente quant à la manière de faire de la politique", a déclaré Céline Fremault, cheffe du groupe CDH.

L’ordonnance n’entrera en vigueur qu’en 2013 mais les cosignataires souhaitent qu’elle soit appliquée dès les élections communales d’octobre 2012. Pour sensibiliser leurs collègues, ils ont mené l’opération "tirette", symbolisant l’alternance, en distribuant des tirettes aux couleurs des partis lors de la séance plénière de jeudi. "On espère même contaminer les autres niveaux de pouvoir du pays", a ajouté Olivia P’tito (PS).