Bruxelles

La société de transports en commun flamande De Lijn va de nouveau utiliser les arrêts de bus placés à la gare de Bruxelles-Nord à partir de demain/vendredi, a-t-elle décidé jeudi. Les arrêts avaient été déplacés la semaine dernière en raison des "nuisances". Une "concertation constructive" avec les parties prenantes au dossier a permis d'amener les garanties suffisantes pour replacer les arrêts à leur emplacement d'origine, précise la compagnie dans une communiqué. Des accords ont été conclus sur la propreté et la sécurité de la gare des bus.

Ceux-ci comprennent notamment des poubelles supplémentaires et un grand conteneur pour placer les déchets après la distribution de nourriture. Les ordures seront également évacuées plus régulièrement de l'intérieur et de l'extérieur de la gare. Des urinoirs seront installés pour éviter que les personnes ne se soulagent dans l'espace public. Des équipes de nettoyage interviendront en outre plus souvent, également lors des week-ends. Le 8 décembre, la Croix-Rouge ouvrira un accueil de nuit pour les migrants en transit.

Afin de garantir la sécurité, la police de Bruxelles patrouillera toute la journée dans et aux alentours de la gare. Le service de contrôle de la société De Lijn sera en ligne directe avec la police. Le problème de la drogue dans les environs du bâtiment du Centre de communication Nord (CCN) sera aussi abordé et des lumières viendront éclairer les coins sombres.

"Ces premières mesures sont déjà visibles sur le terrain. Nous sommes certains que ces accords vont réellement améliorer la situation. Ensemble, nous suivons la situation sur le terrain de près et nous concertons régulièrement", a déclaré le directeur-général de De Lijn, Roger Kesteloot.

Les 30 lignes de bus démarreront de nouveau à partir de vendredi de la gare du Nord mais le guichet de la compagnie ne rouvrira pas avant lundi..