Bruxelles Drame Le décès d’André Slabbinck, le week-end dernier, a fort ému.

Le seul Bruxellois possédant le titre d’artisan maître-volailler a été victime, dimanche dernier, d’un tragique accident mortel. Lui et son épouse se sont fait renverser par une voiture alors qu’ils allaient monter sur leur moto. André Slabbinck n’est pas n’importe qui dans le milieu de la restauration et de la gastronomie bruxellois. Dans le secteur de la volaille, la maison Slabbinck est une institution et représente près de cent années d’expertise.

Une institution

Le magasin, situé a l’origine à Ixelles avant de déménager à Uccle, a ainsi été fondé en 1928. "Un grand monsieur, un artisan extraordinaire et d’une générosité incroyable", résume Valérie Lepla, la propriétaire du "Pistolet original" situé au Sablon. "Vous savez, il ne suffit pas de vendre de la volaille pour en être un spécialiste…"

Fournisseur

Foie gras, terrines et toutes sortes d’autres préparations : le savoir-faire de maître Slabbinck était autant apprécié par les riverains, qui se rendaient au magasin de la chaussée de Waterloo, que par les restaurants haut de gamme, qui se fournissaient directement à l’atelier. C’est notamment le cas du restaurant schaerbeekois "Senzanome", qui n’a pas hésité à partager la funeste nouvelle sur son mur Facebook. L’annonce a immédiatement été partagée une quarantaine de fois, recueillant de nombreux commentaires de condoléances.

L’activité se poursuit

Ni le magasin, ni l’atelier ne fermeront, a déjà assuré Dominique Blieck, l’associé des Slabbinck. "André était la figure de proue de l’entreprise. Il avait une compétence spécifique il s’est néanmoins fort heureusement entouré de gens compétents, dont un boucher, qui peuvent reprendre la relève. Nous comptons donc poursuivre l’activité, et même, à l’avenir, continuer à la développer", explique-t-il.

Sans vouloir en dire davantage, Dominique Blieck a ainsi laissé entrevoir la possibilité, à l’avenir, d’ouvrir un deuxième magasin en Flandre.Le seul Bruxellois possédant le titre d’artisan maître-volailler a été victime, dimanche dernier, d’un tragique accident mortel. Lui et son épouse se sont fait renverser par une voiture alors qu’ils allaient monter sur leur moto.