Bruxelles

Année électorale oblige, la plupart prendront moins de congé que l'an passé.

À l’instar de l’année passée, la majorité des bourgmestres et ministres bruxellois ont choisi l’Hexagone pour aller se reposer ou faire du sport durant ces deux mois de vacances. En revanche, la durée des vacances est, en moyenne, moins longue que les années précédentes, et les destinations moins exotiques, élections communales du 14 octobre prochain oblige… Revue des habitudes estivales de vos élus.

Comme depuis 43 ans, Eric Tomas (PS), bourgmestre d’Anderlecht, ira décompresser en Dordogne dans sa maison familiale. Une destination choisie également par Hervé Doyen (CDH), son homologue jettois, qui y partira durant 15 jours à la fin juillet.

De leur côté, Pierre Muylle (PS), bourgmestre ff d’Evere, et Rudi Vervoort, ministre-président et bourgmestre empêché de cette même commune, ont eux opté pour partir - chacun de leur côté - en Baie de Somme.

Olivier Deleuze (Ecolo, Watermael-Boitsfort) privilégie, lui, la Normandie où il ira passer deux semaines chez sa fille, avant de partir en Vendée faire une semaine de vélo. La Vendée également pour Joël Riguelle (CDH, Berchem), qui est actuellement en train de naviguer sur le Lot en famille. Olivier Maingain (Défi), bourgmestre de Woluwe-Saint-Lambert, partira lui trois semaines avec son épouse dans la région du Brionnais, dans le sud de la Bourgogne. Au programme : farniente et lecture.

© IPM GRAPHICS

Cap vers le sud-ouest pour Philippe Pivin (MR), maïeur koekelbergeois, et Aix-en-Provence pour Françoise Schepmans (MR), bourgmestre de Molenbeek. Toujours dans le sud, Philippe Close (PS, Bruxelles-Ville), ira du côté de Montpellier durant une dizaine de jours, tandis que Benoît Cerexhe (CDH, Woluwe-Saint-Pierre) partira à la fin juillet à Saint-Raphaël. Quant à Céline Fremault (CDH), ça sera en famille à Saint-Jean-de-Luz, en plein Pays basque. Cécile Jodogne (Défi, secrétaire d’État) se rend tout d’abord dans les Pouilles avant d’aller du côté d’Uzès avec des amis.

La secrétaire d’État Bianca Debaets (CDH) se rendra en city-trip à Marseille, avant d’aller à Cadzand, aux Pays-Bas faire du yoga. Fadila Laanan (PS, secrétaire d’État) prend des vacances en famille dans le sud de la France et dans le sud de l’Espagne pendant trois semaines. Elle pourra y croiser Pascal Smet (SPA, ministre), qui partira également 10 jours dans le sud de l’Espagne.

Dominique Dufourny (MR, Ixelles) opte, elle, pour la Camargue où elle pourra s’adonner à sa passion : l’équitation, avant de se rendre à Coxyde. Bernard Clerfayt (Défi, Schaerbeek), ira lui vers le sud de l’Italie où il partira plus de 16 jours en famille. Même destination pour Vincent De Wolf (MR, Etterbeek) qui a loué une maison en famille dans le nord de l’Italie près de San Remo, pour une quinzaine de jours.

Au rayon des destinations plus exotiques, Boris Dilliès (MR, Uccle) part une semaine en août faire de la voile en Grèce. Une destination choisie aussi par Robert Genard (MR, Ganshoren) qui y part durant deux semaines en juillet avec sa famille,

Marc-Jean Ghyssels (PS) se rendra 12 jours à Valence avec son épouse à la fin juillet, tandis que Christophe Magdalijns (Défi, Auderghem) ira d’abord une semaine dans les Ardennes belges après la fête nationale, puis une dizaine de jours au Maroc du côté de Tétouan.

Enfin, ce sera du last minute pour Emir Kir (PS, Saint-Josse), qui hésite toujours entre la Turquie ou l’Italie pour passer du temps en famille. Charles Picqué (PS, Saint-Gilles), restera, lui, à Bruxelles. "Ma famille part aux États-Unis mais je préfère rester en Belgique car j’ai beaucoup de travail", a-t-il confié.

La rédaction bruxelloise