Bruxelles cumul

Le nouveau règlement d’ordre intérieur du conseil communal de Watermael-Boitsfort pour la législature 2013-2018 a été approuvé hier au conseil communal boitsfortois. On y apprend qu’Olivier Deleuze (Ecolo), bourgmestre de Watermael-Boitsfort, cumulera les fonctions de maïeur et de président du conseil.

Pour rappel, Bruxelles s’est dotée, depuis juillet dernier, d’une ordonnance permettant à un conseiller de présider le conseil communal en lieu et place du bourgmestre. Dans la région, six communes ont déjà appliqué la nouvelle disposition : Auderghem, Evere, Jette, Molenbeek et les deux Woluwe.

À Boitsfort, alors qu’Ecolo a initié cette nouvelle disposition et encourage ses bourgmestres à l’adopter, il y aura bel et bien cumul. Du moins pendant un certain temps. Dans le nouveau règlement communal voté hier, l’article 18 précise : "Le Bourgmestre ou son (sa) remplaçant(e) préside la séance."

Pour Olivier Deleuze, il ne contrevient en rien à la ligne directrice donnée par son parti - dont, faut-il le rappeler - il est le co-président. "Je l’ai dit et je le répète, il est certains que pour la fin 2013, début 2014, je céderai la présidence. Mais il faut pour cela que les choses se soient apaisés dans la commune", explique le bourgmestre, pointant du doigt une opposition qui selon lui, "tente de provoquer des turbulences et des blocages dans les institutions". C’est l’ancienne bourgmestre, Martine Payfa (FDF) et son parti qui sont ici clairement visés. "Après 36 ans au pouvoir, la dynastie Payfa n’arrive pas à le quitter", tacle-t-il.

Une fois la sérénité revenue, il promet donc de confier la présidence du conseil communal à un tiers. "Je pense toujours que c’est une bonne mesure. Le débat doit pouvoir être conduits par une personne indépendante du Collège", conclut -il.