Bruxelles

Pour le moment, de vieux bâtiments et un terrain vague. D'ici l'été 2007, trois lofts, trois studios et un jardin à vocation artistique et pédagogique.

Ce mercredi, Henri Simons (Ecolo), premier échevin de la Ville de Bruxelles en charge de la Culture et de l'Urbanisme, inaugurait le début des travaux des «Ateliers/Logements et du jardin des Visitandines». Une construction entièrement financée par la Ville. Des lieux de 70 à 110 m2, ayant pour vocation l'accueil de projets culturels, et instigués par «Les Brigittines, Centre d'art contemporain du mouvement et de la voix». Ils seront réservés aux métiers de la scène: danseurs, comédiens et compositeurs disposeront ainsi d'un logement leur permettant un travail en atelier. Dispensés de loyer, mais devant participer aux charges, ils pourront s'adonner à des projets d'une durée allant de trois mois à deux ans.

Les objectifs sont multiples. Henri Simons précise que ces locaux permettront «d'établir une dynamique d'ouverture complémentaire vers l'artiste» mais aussi «vers l'habitant et le quartier».

Pour répondre à ce besoin, l'architecte paysagiste Benoît Fondu a conçu le jardin des Visitandines. Un espace qu'il veut comme «une assiette de terre au milieu de la ville, une confrontation entre artistes et habitants». Selon Monique Duren, responsable du Département Culture de la Ville, ce jardin sera «un lieu de proximité et une ouverture à l'art pour les habitants, les passants, ou même les touristes». «Un terreau de rêverie et d'expérimentation» composé d'un potager, de fontaines et d'installations artistiques, ouvert au public et aux écoles.

Référence internationale

Plus qu'une référence nationale, l'échevin de la Ville espère que l'ensemble deviendra «une référence internationale de l'ouverture de Bruxelles aux arts, à la vie, à la ville!» En accueillant des artistes aussi bien belges que polonais ou lithuaniens, ces ateliers ont pour vocation la mise en perspective de différents regards et l'enrichissement des artistes grâce à des expériences variées.

La ville de Bruxelles espère ainsi devenir, plus qu'une capitale administrative, une vitrine de la culture européenne.

© La Libre Belgique 2006