Bruxelles Les chrétiens-démocrates flamands seront présents au scrutin d’octobre partout à Bruxelles.

Certes, on pourrait dire que leur présence est parfois minimale et que cela tranche avec un passé pas toujours éloigné où il y avait davantage de listes propres et de candidats dûment patentés. Toujours est-il que le CD&V de la Région bruxelloise présentera au moins un candidat dans chacune des dix-neuf communes aux élections du 14 octobre prochain. Sous-entendu : contrairement à la N-VA ? Il se présente en tout cas à l’électeur comme "de weg vooruit, la voie de l’avenir"

Au total, cela fera 67 candidats dont la particularité est qu’ils figurent sur des listes d’horizons parfois très divers… Au CD&V régional, on explique cela par le contexte local du scrutin. Ce qui, poursuit-on, n’a pas empêché et n’empêchera pas lesdits candidats "de placer nombre d’accents chrétiens-démocrates dans les programmes desdites listes".

"Il faut ajouter, nous précise-t-on, que les candidats du CD&V sont un reflet de la grande diversité de la société bruxelloise. A la fois sur le plan de l’âge, de la situation familiale, des origines personnelles, de l’expérience politique et des préoccupations professionnnelles." Et d’expliquer encore que "le lien qui les rassemble est de croire que la réalisation de projets locaux dépend d’abord de la collaboration de personnes engagées". Du côté des listes de cartel, le plus grand nombre de candidats CD&V se retrouvent, sans surprise - quoique… - sur la liste avec le CDH à Bruxelles-Ville. Avec, notamment, la tête de file du parti, la secrétaire d’Etat Bianca Debaets qui y emmènera sept coreligionnaires aux côtés des démocrates-humanistes.

La longue expérience de Christian Boone

La plus jeune candidate, Marguerite-Marie André-Dumont a 24 ans et se présente à Koekelberg sur la Liste du bourgmestre. Quant au doyen des candidats, il a nom Christian Boone. Agé de 89 ans, ce militant de très longue date très présent dans les cénacles flamands de la capitale apportera son expérience à Molenbeek. Enfin, une particularité anderlechtoise : le CD&V s’y présentera seul. Pour l’heure, il aligne 16 candidats.