Bruxelles

Comment deux enfants ont-ils pu être maltraités de la sorte sans que personne ne s’en inquiète ? C’est la question qui se pose après la découverte faite par la police locale de Saint-Josse lundi soir. Peu après 20 h, les secours sont appelés à intervenir pour un enfant inconscient, rue de l’Alliance. Emmené dans un état critique aux urgences, l’enfant de six ans souffre alors d’hypothermie et de malnutrition manifeste. Et pour cause : sa mère et son beau-père l’ont contraint à rester dehors, sur le balcon, en pyjama, de 5 h du matin à 20 h ! Simplement parce qu’il avait osé demander à manger.

Sur place, les policiers découvriront également que la sœur jumelle du petit garçon présente des traces de maltraitance. Elle sera également transportée à l’hôpital.

Mise à disposition du parquet de Bruxelles, la maman des enfants, une jeune femme de 31 ans de nationalité française sans domicile connu en Belgique, niera toute forme de maltraitance. Le beau-père, lui, un jeune homme de 24 ans né à Saint-Josse, finira par passer aux aveux, tout en minimisant la gravité des faits.

"Le juge d’instruction les a, tous deux, placés sous mandat d’arrêt et inculpés de torture sur mineurs par ascendant ou personne ayant autorité. Le beau-père est passé aux aveux, sans pour autant réaliser la gravité des faits tandis que la mère est toujours dans le déni. Pour les deux enfants, un juge de la jeunesse a été requis, et a confirmé le placement des deux enfants à l’hôpital", précise la porte-parole du parquet de Bruxelles, Ine Van Wymersch.

Depuis le temps que ces enfants vivaient dans cet appartement sans même être scolarisés, personne ne s’en est inquiété. Personne ne s’est demandé non plus ce que le petit garçon faisait sur le balcon pendant des heures, en plein hiver.