Bruxelles

La cour d'appel de Bruxelles a confirmé, vendredi matin, la peine de 12 ans de prison prononcée en première instance à l'encontre de Marie-France G. 

Cette dernière avait tenté d'empoisonner sa grand-mère en 2017. La cour d'appel de Bruxelles a estimé que la sanction prononcée par le premier juge était juste et l'a donc confirmée. Marie-France G. "n'a pas hésité à essayer de tuer sa grand-mère, après avoir prémédité son geste, manifestement pour des raisons financières", a pointé la cour. 

Le 18 septembre 2017, la grand-mère de la prévenue, une dame alors âgée de 96 ans, aujourd'hui décédée, avait été emmenée d'urgence à l'hôpital après avoir ingéré des neuroleptiques. Selon l'enquête, la veille, la victime avait reçu la visite de sa petite-fille, Marie-France G., dans la maison de repos où elle vivait à Tubize. Celle-ci lui avait apporté des crêpes et, quelques minutes après les avoir mangées, la nonagénaire avait parue désorientée et très faible. Mais son état n'avait pas immédiatement inquiété le personnel de la maison de repos.

Le lendemain matin, elle avait été découverte inanimée, proche du coma. Elle avait été emmenée d'urgence à l'hôpital où elle avait été réanimée. Lors des examens médicaux, on a détecté dans son corps la présence de neuroleptiques en grande quantité, probablement ingérés la veille selon les médecins.