Bruxelles

A la Ville de Bruxelles, il a obtenu 1,6% des suffrages.

Le parti Islam, qui présentait deux candidats à la Ville de Bruxelles et dans la commune de Molenbeek-Saint-Jean, n'a obtenu dimanche aucun élu, selon les résultats complets. Il perd ainsi les deux conseillers communaux sur lesquels il avait pu compter en 2012: un à Anderlecht, où la liste du parti avait été écartée pendant la campagne électorale, et un à Molenbeek. A Molenbeek, le parti Islam a recueilli 1,8% des voix ce qui ne lui donne pas droit à un siège au conseil communal. A Bruxelles-Ville, il a obtenu 1,6%.

Le parti Islam avait fait couler beaucoup d'encre lorsqu'il avait annoncé en avril déposer des listes dans plusieurs communes de Bruxelles et de Wallonie. Plusieurs partis avaient plaidé pour l'interdire, face à son intention d'établir en Belgique une "démocratie islamiste", basée sur la charia.

Redouane Ahrouch, conseiller communal à Anderlecht, avait également fait la une de l'actualité lorsqu'il avait plaidé pour une séparation des hommes et des femmes dans les transports publics afin d'empêcher que les premiers n'harcèlent les secondes. Il avait ensuite été licencié de la Stib, où il était chauffeur de bus.

Au final, seuls quatre candidats du parti concourraient à ces élections: deux à Molenbeek et deux à la Ville de Bruxelles. Aucun n'aura réussi à obtenir un siège. Islam comptait depuis 2012 un conseiller communal à Anderlecht mais sa liste y avait été écartée.