Bruxelles D'ici quelques jours, le pavillon de la célèbre friterie Antoine sera détruit afin de pouvoir faire place à une friterie flambant neuve.

Dans le cadre du réaménagement de la place Jourdan en semi-piétonnier, le pavillon circulaire de la Maison Antoine sera détruit. Dès demain, les frites, hamburgers et autres fricadelles seront servis dans un camion situé à quelques mètres à peine de l'actuelle friterie. Le pavillon sera ensuite vidé de ses meubles avant d'être rasé dans le courant de la semaine prochaine.

Propriétaire du bâtiment, la Régie Foncière d'Etterbeek assurera dans la foulée la construction d'un tout nouveau comptoir pour un montant de 301.654€. "La friterie new look conservera, à quelques mètres près, son emplacement actuel. Son architecture contemporaine et son agencement permettront d’améliorer considérablement le service à la clientèle. Les clients disposeront d’un comptoir supplémentaire pour passer leur commande et pourront se réfugier sous un auvent en cas d’intempéries. Côté coulisses, le bâtiment abritera une cuisine avec chambre froide et des sanitaires pour le personnel", indique le bourgmestre Vincent De Wolf (MR) dans un communiqué.


Selon la commune d'Etterbeek, la Maison Antoine devrait pouvoir accueillir les premiers clients dans ce nouvel espace lors de la prochaine rentrée scolaire.

Outre la friterie Antoine, c'est l'ensemble du quartier qui va connaître une profonde mutation. Porté par Beliris, le fonds fédéral pour l'embellissement de Bruxelles, le projet de réaménagement prévoit une place en semi-piétonnier avec davantage d'espace pour les terrasses, des nouveaux arbres et des fontaines. Un parking couvert de 70 places en cours de construction sous le parc Jo Heyne devrait compenser la perte d'emplacements de parking en surface.

Pa. D.