Bruxelles Bruxelles-capitale

L’ASBL "Pétitions-Patrimoine", "des Bruxellois contre la bruxellisation" a déposé avant-hier une demande de classement par pétition des deux grandes prisons bruxelloises, à savoir celles de St-Gilles et de Forest. Ce faisant, elle souhaite mettre l’enjeu patrimonial sur la table des décideurs bruxellois avant toute décision relative aux nouveaux projets sur le site "question de ne pas jouer un remake de la saga de Music City à Tour&Taxis".

On ne le sait pas assez à Bruxelles mais le double complexe carcéral de St-Gilles (construit en 1878-1884) et de Forest (construit en 1901-1910) a une valeur exceptionnelle et unique en Europe. L’enfilade des deux prisons avait déjà été prévue par Victor Besme dans son Plan d’ensemble pour l’extension et l’embellissement de l’agglomération bruxelloise (1866) ce qui, selon les spécialistes, est un cas d’école unique en Europe. Car à l’époque, les architectes des deux prisons ont tout mis en œuvre pour donner une vraie cohérence à l’ensemble. Comme le rappelle "Pétitions-Patrimoine" "évoquant l’architecture religieuse ou militaire médiévale tardive, un style gothique de pierre, de fer et de verre, accompagne quiconque pénètre dans les prisons dès l’entrée jusqu’au cœur des édifices. Une véritable scénographie architecturale, subtile et savante associe l’esthétique et la symbolique à la modernité et l’efficacité du programme. Parmi les éléments de grande qualité, on relèvera les parties centrales des deux prisons, avec leurs chapelles aux structures particulières."

Et donc l’arbre ne doit pas cacher la forêt : "L’intérêt des sites va donc bien au-delà des châtelets d’entrée de la prison de St-Gilles dont le gouvernement bruxellois a entamé, le 7 mars dernier, la procédure de classement."

Autrement dit, la demande de "Pétitions-Patrimoine" tombe à pic pour compléter la protection patrimoniale de l’ensemble. "En réponse à une question parlementaire, Charles Picqué reconnaissait d’ailleurs ne pouvoir imaginer que le classement se limitera à ce qui est en cours de procédure, c’est-à-dire l’entrée principale."

"Il faut donc prendre rapidement des décisions", estime-t-on chez "Pétitions-Patrimoine", "en vue d’une protection large du patrimoine de ces sites. C’est que le déménagement des prisons et la réaffectation des sites concernés recèlent des intérêts financiers gigantesques. Par ailleurs, il est très probable que les différents acteurs impliqués (Communes, Région, Etat fédéral) n’aient pas des intérêts convergents. Dès lors, de nombreuses décisions risquent de se prendre dans la précipitation et d’échapper au débat public."

Et "Petitions-Patrimoine" d’insister sur le fait qu’"il paraît nécessaire d’éviter un scénario à la Tour&Taxis dans les années 1990, où certains politiques s’étaient déclarés favorables au projet de Music City sans tenir compte de l’exceptionnel patrimoine du site, ce qui a englué le dossier pendant des années".

Selon les promoteurs de la pétition "pour éviter un semblable fiasco, l’étude patrimoniale du site doit être faite avant toute décision d’affectation et de construction, ceci de façon indépendante. Ensuite, le classement des éléments de valeur permettra de fixer un cadre juridiquement solide pour la définition des affectations et des projets qui devront s’y conformer. Aujourd’hui, une vision urbanistique moderne doit voir le patrimoine exceptionnel des prisons comme une aubaine pour le développement et la mise en valeur de ces sites "

Renseignements : 0493/17.96.36