Bruxelles À partir de septembre, une équipe de médiateurs sillonnera le quartier Flagey de nuit afin de limiter les nuisances sonores.

La bourgmestre d'Ixelles Dominique Dufourny a présenté ce mardi un bilan provisoire de l'arrêté Alcool en vigueur aux alentours de la place Flagey, qui vise à réduire les nuisances provoquées par les consommateurs de boissons alcoolisées. Pour rappel, depuis le 12 mars et jusqu’au 31 octobre inclus, les terrasses doivent être fermées pour 1h du matin.

Durant la première semaine de la période d’application de l’arrêté, l’accent a été mis sur la prévention et l’avertissement. Le caractère inédit de la mesure prise par la bourgmestre imposait que le public (tenanciers, vendeurs et consommateurs) soit dans un premier temps correctement informé par les services de police. De la seconde à la sixième semaine d’application, les services communaux ont adopté une attitude plus répressive, résultant sur 106 procès-verbaux rédigés. Au total, ce sont 668 procès-verbaux qui ont été dressés depuis l’entrée en vigueur de l’arrêté Alcool.

En parallèle, dans le cadre des interventions pour faire appliquer l’arrêté, des constats quant à la propreté et la sécurité publique ont été faits. Ceci a amené l’autorité administrative à placer davantage de poubelles publiques et à faire procéder au nettoyage de l’espace public durant la nuit afin, notamment, d’éviter que de nombreux débris de verre et autres bouteilles ne soient utilisés en cas de bagarres ou autres violences.

Du côté des commerçants, l’on plaide pour l’instauration de mesures structurelles. "Nous souhaitons voir la mise en place de toilettes publiques aux alentours de la place Flagey, qui éviterait entre autre que l’entrée du parking soit prise pour un urinoir. Nous plaidons également pour l’installation de cendriers urbains et de poubelles plus grandes, la possibilité d’organiser un événement annuel valorisant les commerces implantés, ainsi que la possibilité d’avoir un stand permanent pour l’association des commerçants les samedi et dimanche sur le marché de la place Flagey", explique Lisa Miller, présidente de l’association des commerçants.

Enfin, à partir de septembre, une équipe de médiateurs sillonnera le quartier de nuit afin de sensibiliser le public au respect de la tranquillité des riverains.