Bruxelles

Alors qu'un comité de citoyens a interpellé le conseil communal d'Ixelles en début de séance jeudi soir pour la désignation d'une place Patrice Lumumba à l'arrière de l'église Saint-Boniface, la motion déposée par le cdH et Ecolo a été refusée par la majorité. "Je comprends que c'est un choix politique", observe un riverain du comité. "Nous avons posé une plaque en son nom depuis cet été et nous irons la remettre si elle est enlevée."

Alors qu'il avait proposé d'encommissionner la question, le bourgmestre Willy Decourty (PS) regrette que cette histoire en reste à une division entre l'opposition et la majorité. Cette dernière aurait souhaité approfondir le débat et a émis la possibilité de s'orienter vers des personnalités plus lisses et consensuelles issues d'autres parties de l'Afrique.

Premier ministre de la République démocratique du Congo de juin à septembre 1960, Patrice Lumumba est l'une des principales figures de l'indépendance du Congo belge. "On est Matonge et on doit pouvoir parler de notre histoire coloniale à nous", défend Julie De Groote, chef de file cdH. "Choqué par l'exposition universelle de 1958 à Bruxelles, il avait écrit un discours du "tu" pour affirmer que le tutoiement devait être réciproque et non colonialiste, celui auquel on répond par vous. Il défendait l'égalité des regards."