Bruxelles

Voilà 120 ans que le roi Léopold II a initié l’avenue de Tervueren pour l’Exposition internationale de 1897. Il voulait à l’époque relier le Cinquantenaire et le Palais des Colonies, les deux sites majeurs de l’Exposition. Aujourd’hui, Woluwe-Saint-Pierre et Etterbeek s’associent chaque année, depuis 1997, pour fêter l’anniversaire de cette prestigieuse avenue bruxelloise.

"Lors du centenaire, la reine Paola nous a suggéré, à bord d’un vieux tram, de rééditer l’expérience chaque année. Nous avons accepté sans hésiter", déclare Vincent De Wolf (MR), bourgmestre d’Etterbeek.

Pour les festivités qui auront lieu ce dimanche 14 mai de 10h à 18h30, l’avenue sera fermée aux automobiles. "Aujourd’hui, cela semble presque banal. Mais en 1997, c’était loin d’être une évidence", ajoute Vincent De Wolf.

Pour ce 120e anniversaire, les organisateurs ont décidé de plonger les citoyens au cœur des années 1900. Outre les traditionnels artisans, brocanteurs, exposants et jeux pour enfants, certaines activités sont uniques cette année.

Bal musette à Woluwe

Par exemple, les mélomanes et les danseurs pourront participer au bal musette organisé à 13h au village "Woluw-Sanspetrusiens". C’est Sabrina Guislain et son accordéon qui rythmeront l’heure et demie de musique. Au village etterbeekois, le french cancan sera à l’honneur. Un spectacle se déroulera devant les grilles du Cinquantenaire à 16h.

Diverses activités sportives et initiations à plusieurs sports seront toujours là. "J’adore montrer mes capacités de tennisman", rigole Benoît Cerexhe (CDH), bourgmestre de Woluwe-Saint-Pierre. "J’ai également pu tester le baseball précédemment."

Le bourgmestre met en avant l’association efficace entre les deux communes. "Nous prouvons par cet événement que nous pouvons collaborer d’une manière performante", explique celui qui préfère l’avenue de Tervueren aux Champs-Elysées.