Bruxelles L’avenue Franklin Roosevelt est plongée chaque soir dans un halo magenta.

Depuis la mi-janvier, l’un des axes les plus emblématiques de la capitale a changé d’allure. À la nuit tombée, l’avenue Franklin Roosevelt - qui longe notamment l’Université Libre de Bruxelles - est illuminée de lumière rose et violette. Une métamorphose qui aura lieu jusqu’au 5 mars prochain grâce à une installation artistique installée sur plus de 4 km. Baptisée Oniroscopisme dans la ville , celle-ci est l’œuvre du photographe-plasticien parisien San Damon. L’oniroscopisme est un style photographique créé et déposé sous brevet en 2004 par San Damon qui transfigure les couleurs naturelles au cours du tirage.

"En résumé, lors de cette période, si vous pénétrez dans ladite avenue, vous rentrerez dans une sorte de tunnel de couleur magenta, magenta rougeâtre pour les sources lumineuses routières et magenta violacé pour les sources lumineuses piétonnières", indique Bruxelles Mobilité au sujet de l’installation.

Un peu surpris au départ par la demande de l’artiste, le ministre bruxellois de la Mobilité, Pascal Smet (SPA), a décidé de soutenir ce projet. "Cette expérience va surprendre des Bruxellois et donner à d’autres le sentiment qu’ils peuvent faire de même. Dans tous les cas, c’est une autre manière de regarder la réalité" , explique-t-il au cours d’un documentaire concernant l’œuvre.

Les avis des passants sur l’œuvre divergent. Si Marie trouve cela joli et surprenant, elle constate tout de même que l’installation confère à l’avenue des ambassades une atmosphère de maison close. Quant à Alain, il semble totalement convaincu. "On a l’impression de rouler sur un toboggan de lumière. C’est très reposant et on lève naturellement le pied pour en profiter. Le jeu de lumière entre le rose et les touches de mauve donne du relief à l’œuvre."