Bruxelles

Oublier le monde de la finance et se recentrer sur ce qui importe : l’humain, avec ses rêves, ses savoir-faire, ses aspirations. Voila ce que propose le festival Micronomics. Du 30 avril au 2 mai, l’est du Pentagone - des 5 Blocks à Dansaert - vivra au rythme des micro-initiatives.

"Il est nécessaire de regarder l’économie sous un autre angle. Surtout dans cette période de crise", explique Sofie Van Bruystegem, collaboratrice à CityMine (d), l’association organisatrice du festival. "On va donc mettre en avant les petites initiatives prises par les gens." L’objectif est de mettre en avant le fait que "les gens font l’économie, et pas l’inverse". Le festival est aussi l’occasion de revoir sa vision du travail. Souvent, le travail n’est vu que sous le prisme financier. Ce n’est pas le cas des Micro-Initiatives. "L’idée conductrice des Micro-Initiatives est que les gens sont attirés par autre chose que le profit financier", poursuit Sofie Van Bruystegem. Au total, trente-sept projets, autour desquels graviteront de nombreux autres projets, seront présents. Entre 150 et 200 personnes présenteront leurs réalisations.

Trois jours de fête

Créée il y a douze ans, l’association CityMine (d) s’est désormais développée et est présente à Bruxelles, mais aussi à Londres et Barcelone. Cette association a vocation à "se saisir de l’imagination et de la créativité potentielle des villes, de se réapproprier l’espace public pour le transformer en espace de rencontres sociales, culturelles et artistiques et contribuer à de nouvelles formes de citoyenneté", comme ils l’expriment sur leur site Internet.

Tout le monde pourra trouver son bonheur à Micronomics. Dès ce jeudi et pour les trois jours de festival, un point-documentation pour les grands et les plus petits sera ouvert au Centre de Festival à la rue d’Alost. Une vidéothèque et des ateliers seront aussi organisés dès ce premier jour de fête.

Mais le gros morceau du festival sera le 1er mai, jour de la fête du travail. La journée commencera avec un petit-déjeuner cinéma dès 9h du matin. Les "artisans" seront présents pour faire découvrir leurs créations. Notamment sur le MicroMarchéMidi, où quinze "boutiques" seront ouvertes. Parmi les activités proposées ce jour-là, on retrouver, par exemple, un projet d’échanges de vêtement. "Si vous avez des vêtements que vous ne mettez plus, vous pouvez les amener. Des couturiers les "customiseront" pour les redistribuer ", explique Sofie Van Bruystegem. Pour conclure cette deuxième journée, cinq politiciens, Steven Vanackere (CD&V), Sven Gatz (Open VLD), Olivia P’tito (PS), Marie Nagy (Ecolo) et Elke Roux (SP.A), "feront des comptes rendus en trois minutes chrono de leur vision de la micro-initiative ", avant que les meilleurs micro-initiateurs ne soient récompensés, explique Sofie Van Bruystegem. La soirée se clôturera tard dans la nuit par une soirée ponctuée de DJ-set.

La journée de samedi sera aussi festive et participative. En plus des activités de la veille, les visiteurs seront notamment invités à retrousser les manches pour aider à la construction du MicroMarché en Chantier.

Ma. S. (St.)

Plus d’informations et programmes web http://micronomics.citymined.org