Bruxelles Aucun blessé n’a été déploré par les services de secours.

Un impressionnant nuage de fumée s’est abattu hier après-midi sur la Région bruxelloise. L’importante trace noire était due à l’incendie qui se déroulait dans les bâtiments de l’usine de gaufres Milcamps, à Forest hier après-midi.

Le sinistre s’est déclaré vers 13 h et serait parti du système de refroidissement des fours de l’usine. L’incendie serait accidentel selon le bourgmestre de Forest, Marc-Jean Ghyssels (PS). L’ensemble du personnel a été immédiatement évacué et aucun blessé n’a été déploré.

L’importance du feu a surpris bon nombre d’habitants de la commune. Certaines personnes attendaient toujours leur tram alors que les services de secours luttaient, non loin de là, contre les flammes.

La police a d’ailleurs demandé en permanence aux passants de rejoindre un lieu sûr à cause des fumées irritantes provenant de la toiture en roofing de l’usine en feu. "Je n’avais rien vu. J’ai été surpris quand on m’a téléphoné pour me prévenir. Je suis sorti de ma boutique et j’ai vu cette épaisse fumée. C’était impressionnant", témoigne un commerçant du quartier.

Un périmètre de sécurité a rapidement été mis en place. Une école et les entreprises aux alentours ont été évacuées par les secours. "Je cherche mon fils. On m’a dit qu’il avait été déplacé à Uccle Sport avec ses camarades. Je cherche, mais je n’ai pas plus d’informations", raconte un père de famille.

Certains travailleurs se sont cachés dans leur bâtiment pour continuer à travailler malgré le danger proche et les demandes d’évacuation de la police. "J’ai renvoyé tout le monde chez soi. Moi, je m’en fiche. On a du travail donc je continue. Évidemment, ce n’est pas évident. On se tient informé. En tout cas, avant ça sentait tout le temps la gaufre dans la zone, mais pas cette fois", détaille un patron d’une usine proche du sinistre.

Les plans catastrophe communal et provincial ont été enclenchés. Le trafic des trams et des bus de la Stib a été momentanément suspendu dans la zone proche de l’incendie. Le trafic ferroviaire a également été totalement interrompu à la sortie de Bruxelles-Midi pendant une bonne vingtaine de minutes.

Les mesures de confinement ont pratiquement toutes été levées vers 16 h sauf pour une zone très limitée aux abords de l’incendie.

La cinquantaine de pompiers présents sur place ont réussi à éteindre le feu en fin d’après-midi et ont continué à arroser le bâtiment dévasté pour éviter toute reprise du feu.