Bruxelles

Retrouvez en librairie notre guide spécial élections ce mercredi avec votre journal, pour aller voter en toute connaissance de cause.

Décidément, tous les coups sont permis à Woluwe-Saint-Pierre, où s’affrontent actuellement en duel le bourgmestre sortant CDH Benoît Cerexhe et la tête de liste des libéraux (Open MR), par ailleurs cheffe de cabinet de Didier Reynders, Alexia Bertrand. Lisez plutôt. Mardi, la liste du bourgmestre a distribué dans les boîtes aux lettres de sa commune un prospectus électoral au sujet du très délicat dossier du survol de Bruxelles, singulièrement de celui - intensif - de Woluwe-Saint-Pierre. Faisant référence à la teneur du programme électoral de l’Open MR, le CDH local écrit : "Pour cacher un bilan aussi scandaleux, l’Open MR n’hésite pas à recourir aux mensonges les plus grossiers dans son programme et prétend que la ministre Fremault (NdlR : la ministre régionale CDH de tutelle) aurait demandé de diminuer les normes de vent à cinq nœuds. La ministre réfute évidemment." Et la liste du bourgmestre de citer, texto, les propos du chef de cabinet de la ministre Fremault : " Nous avons vérifié tous les documents transmis soit en justice, soit à M. Bellot […] et nous n’avons trouvé aucune trace de propos de la ministre qui pourraient être considérés comme ce que vous prétendez dans votre tract électoral, et je cite, ‘la demande de la ministre de ramener les normes de vent à cinq nœuds dans le but d’augmenter les atterrissages en 01’. Cette affirmation est mensongère, voire calomnieuse et diffamatoire."

… sur le survol des Sanpétrusiens

Pour mémoire, la commune de Woluwe-Saint-Pierre est intensivement survolée par la piste 01. Plus d’atterrissages en 01 signifierait donc plus de nuisances sonores pour les Sanpétrusiens. Le report des nuisances sonores d’une commune vers une autre constitue depuis toujours le nerf de la guerre dans ce dossier. Ainsi, l’Open MR estime de son côté qu’il faut agir simultanément sur les décollages et les atterrissages. Piquée au vif par la teneur du prospectus électoral du CDH local, Alexia Bertrand n’a pas manqué de réagir à l’attaque, documents à l’appui. 

D’après l’intéressée, Céline Fremault a envoyé une lettre officielle au ministre Bellot pour lui demander expressément d’appliquer une série de mesures qui auraient un impact direct sur le survol de Bruxelles, parmi lesquelles celle qui consiste à abaisser la norme de vent à cinq nœuds. "Aujourd’hui, le tract du bourgmestre Cerexhe prétend que la ministre Fremault n’a jamais dit cela, fulmine Alexia Bertrand. Je veux rétablir la vérité !" Nous avons pris connaissance de ces documents. Si la ministre évoque en effet cette option, elle ne le fait que sur base d’une note technique visant à proposer (!) des solutions à court terme pour le survol des Bruxellois. Nuance de taille ! Si les arguments sont donc audibles dans le chef de chacun des deux clans, force est de constater que tout est permis pour tenter de porter le coup de grâce à son rival… à cinq jours du scrutin communal.