Bruxelles

La campagne lancée le 16 juillet dernier par le Samusocial dans le cadre de son plan canicule pour les sans-abri de la capitale et d'une menace de manque de bouteilles d'eau a produit son effet: l'association a déjà recueilli un peu plus de 25.350 bouteilles d'eau, 1.000 gourdes et près de 10.000 euros de dons. 

Le premier bilan de la campagne vidéo lancée par le Samusocial est très positif. L'association a trouvé en Nestlé Belgium le partenaire qu'elle recherchait. Celui-ci lui a en effet livré quelque 21.000 bouteilles d'eau. Les 1.000 gourdes ont été offertes par Vivaqua. Elles seront distribuées aux personnes les plus mobiles et autonomes, qui sont en mesure de s'approvisionner aux fontaines à eau.

Pour beaucoup d'autres sans-abri, la distribution de bouteilles d'eau reste nécessaire parce que la plupart sont éloignés de centres urbains, dans des parcs, des squats, ou le long d'autoroutes. D'autres personnes sont déstructurées, pas vraiment mobiles ou hésitent à se déplacer pour s'hydrater, a-t-on expliqué vendredi au Samusocial.

Les équipes de l'organisation humanitaire veillent quotidiennement à ce que les sans abri reçoivent assez d'eau durant l'été et en particulier durant les derniers jours caniculaires.

Les 9.867 euros recueillis en dons d'argent ont été utilisés exclusivement pour l'achat de bouteilles et de fontaines à eau pour les centres d'accueil d'urgence.

En défaut de partenaires, l'association avait lancé le 16 juillet dernier, un appel aux dons pour acheter un minimum de 15.000 bouteilles d'eau, nécessaires au bon déroulement de son "plan canicule" pour les personnes sans abri.

Malgré la refonte de son fonctionnement, le Samusocial subit encore les retombées de la crise de confiance causée par les agissements de son ancien conseil d'administration.

Par le passé, l'association récoltait aisément 15.000 à 20.000 bouteilles d'eau, distribuées par les équipes médico-sociales aux personnes sans domicile dans le cadre du plan canicule.