Bruxelles

Les travaux liés à l'effondrement du 7 septembre dernier sur la chaussée de Louvain arrivent à terme et devraient être terminés pour le 22 décembre, juste avant les fêtes, a annoncé lundi le bourgmestre de Saint-Josse-ten-Noode Emir Kir. 

Une expertise est en cours pour faire les constats nécessaires et déterminer la cause du sinistre, a précisé Frédéric Sacré, porte-parole d'Infrabel. Le passage de câblages de Sibelga sous les chemins de fer n'a pu être fait que durant la nuit de vendredi à samedi, ce qui a entraîné un léger retard par rapport aux prévisions établies. La collaboration entre les différents acteurs a été remarquable selon le bourgmestre.

A la demande de la Région de Bruxelles-Capitale, toutes les parties concernées par ce sinistre, à savoir la Région, Hydrobru, la commune de St-Josse et Infrabel, ont accepté de comparaître volontairement devant le tribunal de première instance de Bruxelles en vue de la désignation en urgence d'un expert judiciaire pour faire les constats nécessaires et déterminer la cause du sinistre. L'expertise est toujours en cours. Une action judiciaire n'est donc pas à l'ordre du jour et les suites de cet incident pourraient se limiter à l'intervention des assurances.

Pour rappel, l'effondrement devant la Jazz station avait été causé par une fuite sur une canalisation d'eau. Un écoulement d'alluvions avait été constaté sur les voies de chemins de fer situées dans le tunnel, sous la chaussée de Louvain. Un second effondrement de moindre importance avait suivi à proximité.

Les travaux sur la chaussée de Louvain du côté de la place Madou ont par ailleurs été lancés au mois de novembre. La fin du chantier est annoncée pour juin. "Les travaux avancent à une vitesse record", se réjouit le bourgmestre. "La partie gauche de la chaussée de Louvain qui descend depuis Madou vers la place Saint-Josse a été faite au niveau des impétrants ce week-end, en deux jours, alors que les conditions climatiques étaient vraiment difficiles. Aujourd'hui commence la 3e phase pour les impétrants". Le chantier se terminera par le réaménagement de surface et par la création de l'esplanade Madou.