Bruxelles

Les ballons blancs à l'image du Port de Bruxelles s'en sont donnés à coeur joie sous l'orage ce samedi. Virevoltant dans tous les sens, ils annonçaient une fête du Port houleuse, où stands et chapiteaux ont même manqué de s'envoler.

Mais qu'à cela ne tienne. Les cent ans du Bryc (Belgian royal yacht club) et les animations sur le quai de Heembeek et au bassin Béco ont attiré une foule venue voir le «Grand Turk», «Mercedes» et «Recouvrance», les beaux vieux gréements qui sont arrivés mercredi dernier à Bruxelles et qui sont, d'ailleurs, encore visitables ce lundi.

Les nombreuses autres animations sur mesure proposées par le Port ont également attiré un lot de visiteurs, amis de l'eau et passionnés de bateaux, au rendez-vous comme chaque année et fin prêts à mettre l'ambiance.

Une ambiance certes humide mais printanière, définitivement axée sur la bonne humeur. «Regardez, on peut même monter sur le navire pirate!», s'exclamaient les enfants, très impressionnés par les moussaillons aux allures de flibustiers à bord du «Grand Turk».

L'ouverture au public des trois vieux bateaux a, en effet, rivalisé toute la journée avec les activités du jour : balades en pneumatique, démonstration de jet ski et de ski nautique, initiation au karting à voile et autres expositions ont sans aucun doute réchauffé une journée ponctuée de rires et de musique.

Le benji-rowing organisée par les clubs d'aviron est la seule activité ayant été annulée à cause d'un vent trop violent.

Ce qui n'a pas empêché, malgré la pluie persistante, les gaufres, les maatjes et les poissons de parfumer doucement l'atmosphère.

© La Libre Belgique 2006