Bruxelles

Suzanne Van Sull, la présidente du pouvoir organisateur de la future école catholique prévue à Evere pour répondre aux besoins démographiques bruxellois criants est pour le moins dépitée. "Nous avons appris avec surprise que la commune s’est mise en concurrence avec nous afin d’acheter le même bâtiment que celui pour lequel nous étions en pourparlers (actuellement occupé par l’Ecole régionale et intercommunale de police. Afin d’y voir plus clair, nous avons sollicité un rendez-vous auprès de la commune qui nous a été accordé pour le jeudi 24 mai puis annulé sans explication et reporté au jour de la remise des offres, soit le 30 mai !"

Les promoteurs du projet en déduisent que la commune semble refuser toute concertation. "Nous ne voulons cependant pas laisser passer cette seconde opportunité : si on nous avait laissé faire, nous ouvririons déjà en septembre 150 places sur le terrain devant l’athénée Permeke qui était la première option étudiée. Mais la commune allait le faire; rien n’a bougé depuis lors… Nous entendons toujours ouvrir une école en septembre 2019 dans l’ex-école de police." Il faut savoir que le PO a reçu un avis positif du Conseil général de l’enseignement secondaire (qui regroupe les différents réseaux). Dès lors, une demande de subsides a été introduite dans le cadre de l’appel à projets pour 2018.

Un compromis pluraliste

"Nous disposons d’une structure, d’un projet, de beaucoup d’enthousiasme et du soutien de l’Enseignement catholique et de nombreuses écoles. La commune risque de nous brûler à nouveau la politesse et de retader le projet." Afin d’avancer dans le dossier, les initiateurs de la future école proposent d’acheter le bâtiment et d’en louer une partie à la commune pendant 2 ans, le temps qu’elle construise sa nouvelle école devant l’athénée Permeke, ce qui est son objectif final. "Créer deux nouvelles écoles secondaires à Evere n’est pas un luxe vu la pénurie actuelle et l’augmentation dans la tranche d’âge visée où on passera de 2 980 à 4 500 jeunes de 12 à 18 ans d’ici 2024…"