Bruxelles

Le réaménagement de la partie Ouest de la Petite Ceinture n'est pas abandonné. Il devrait se concrétiser en 2007, est-il ressorti mercredi d'une réponse du ministre bruxellois de la Mobilité Pascal Smet (SP.A) à une question de la députée Carla De Jonghe (VLD) en Commission de l'Infrastructure du Parlement bruxellois.

La députée interpellait le ministre sur les retards pris dans ce projet, déjà envisagé depuis quelques années, voire sur son abandon.

Concrètement, il s'agit du réaménagement de la partie Ouest de la Petite Ceinture de la capitale, entre la place Sainctelette et la Porte de Ninove. L'accord de coopération Beliris liant Bruxelles et l'Etat fédéral avait prévu en 2004 un montant de quelque 10 millions d'euros pour y procéder. Ce montant a ensuite été porté à 18,2 millions.

En 2005, plus de 4,1 millions d'euros ont été consacrés à des devoirs d'étude et au remplacement des voies de tram, a expliqué M. Smet. Le reste de la somme sera bien consacré au réaménagement complet de cet axe de circulation, a-t-il ajouté. En justifiant le retard pris par la recherche de solutions aux problèmes d'urbanisme et de mobilité soulevés lors de l'examen du projet.

Pour éviter de prolonger inutilement le retard pris, le dossier a été scindé en deux parties distinctes: les travaux à réaliser sur la zone proche de la Porte de Ninove, encore soumis à une étude de différentes options par le service fédéral de la Mobilité, et le réaménagement des voiries situées en amont.

Pour ce dernier volet, une période de test courant jusqu'à l'été prochain vérifiera l'impact des aménagements envisagés sur le flux de circulation. Au centre de ceux-ci figure la protection totale du site réservé au tram destinée à améliorer sa vitesse commerciale. M. Smet a indiqué mercredi qu'il entendait avancer prudemment dans ce dossier, d'autant que l'on prévoit aussi de réaménager les boulevards du centre et qu'un minimum de coordination s'impose.

Les demandes de permis d'urbanisme pour ces réaménagements devraient être introduites à la fin de l'année 2006, si bien que les travaux seraient réalisés en 2007, a encore dit en substance le ministre.

(D'après Belga)

© La Libre Belgique 2006