Bruxelles

La pétition contre la fermeture des 2/3 du Bois de la Cambre, lancée par le MR, a récolté plus de 8000 signatures. Les signataires habitent à Bruxelles-Ville, Uccle, Ixelles, Rhode et dans le Brabant Wallon. Le Bois - une jonction entre les trois communes bruxelloises - facilite en effet les navettes du centre vers le Brabant Wallon.

Pour rappel, l’échevin de la mobilité à la Ville, Christian Ceux (CDH) a proposé de fermer aux automobilistes les voiries parallèles à l’avenue Franklin Roosevelt. Les voitures circuleraient à double sens sur les voies qui leur sont réservées, comme c’est le cas durant le week-end. L’annonce a fait bondir les libéraux d’Ixelles et d’Uccle qui craignent une congestion du trafic sur la chaussée de Waterloo et l’avenue Louise. Une controverse qui intervient dans un contexte un brin particulier.

1Celui des élections communales d’octobre. Lors de sa présentation, la liste MR à Uccle avait définit la mobilité comme l’une de ses priorités.

2Aussi, la Région œuvre à réduire le nombre de déplacements en voiture dans la capitale. Elle a donc développé un plan communal de mobilité (PCM) définissant une série d’orientations pour les 15 prochaines années : parking de dissuasion au Heysel, circulation en boucles par quartiers dans le Pentagone, mise en piétonnier d’une partie de l’avenue Louise et fermeture des 2/3 du Bois. Elaboré au cours des deux dernières années, ce PCM s’inscrit dans le plan Iris II (adopté en 2011) prévoyant de réorganiser les déplacements à Bruxelles pour 2015-2018. Le 1er plan Iris (1995-2005) avait pour but de réduire de 20% la longueur des déplacements en auto. Cet objectif n’a pas été atteint.

3Enfin, notons la récente signature d’un modèle de concertation entre les trois Régions, destiné à mettre en œuvre un schéma de structure pour la forêt de Soignes (dont fait partie le Bois de la Cambre) afin de protéger ce "patrimoine exceptionnel". Ce modèle, prévoit entre autres, de "lutter contre les menaces qui pèsent sur la forêt" dont celle du "transport". Christian Ceux a par ailleurs indiqué qu’aucune décision ferme n’avait été prise et que la responsabilité de fermer le Bois n’interviendrait pas sans concertation et pas avant le mois d’octobre. La vice-Première ministre Joëlle Milquet, cheffe de file du cdH à Bruxelles, est quant à elle revenue sur les déclaration de Christian Ceux, hier soir. "Le projet de PCM n’a pas prévu de fermer le Bois à la circulation. La proposition fait uniquement partie de différents scénarios, dont celui de modifier éventuellement le plan de circulation" relèvait Mme Milquet.