Bruxelles

La Société des transports intercommunaux bruxellois (Stib) a vendu son siège social de l'avenue de la Toison d'Or, à Ixelles, pour 17,86 millions d'euros. Deux sociétés, groupées pour l'occasion, ont remporté le marché : Besix Real Estate Development et Novo Belgium Holding. L'offre de la société GH SA Bruxelles, jugée inférieure, a été rejetée. La vente a été contractée vendredi dernier 22 juin. Elle a été avalisée hier, lors de la réunion du comité de gestion.

Dans le détail, la Stib recevra, au cours du premier semestre de l'an prochain, un chèque de 19 millions d'euros, déposé chez ING. Le contrat de vente stipule que la Stib peut occuper les lieux jusqu'au 31 décembre 2008 moyennant le paiement d'un loyer mensuel de 63333,33 euros. Les 19 millions comprennent donc le loyer, équivalent à 4 pc du montant versé par le groupe acquéreur.

Pour mémoire, le comité de gestion de la Stib avait mandaté les directeur général et directeur général adjoint de la Stib, respectivement Alain Flaush et Kris Lauwers, pour traiter la vente du siège social de la Stib. Le mandat courait jusqu'au 30 juin de cette année. La vente s'est donc faite tout juste dans les temps. Le comité de gestion avait imposé trois conditions : un prix minimum de huit millions d'euros nets de tous droits et taxes, la vente de l'immeuble dans l'état où il se trouve et la vente sans condition suspensive en matière de permis d'urbanisme et d'affectation future du bien.

Au regard du montant obtenu, on peut donc conclure que l'équipe dirigeante de la Stib s'est plutôt pas mal débrouillée. Précision, de taille à l'encontre des candidats déçus, "la Stib n'a aucune obligation légale précise lui imposant d'organiser la vente de l'un de ses biens immobiliers sous la forme, par exemple, d'enchères publiques ou d'appel public à remises d'offres", peut-on lire dans une note interne de la Stib.