Bruxelles Le gouvernement flamand a lancé la procédure de classement de ce haut-lieu culturel.

La Flandre est fière de son patrimoine. A fortiori dans la périphérie bruxelloise. Et davantage encore lorsque ce patrimoine touche un de ses monuments. De la littérature, de la culture dans ce cas… Le ministre-Président flamand Geert Bourgeois a annoncé vendredi que son gouvernement avait ouvert au classement la maison de Linkebeek de l’écrivain Herman Teirlinck, un des plus grands écrivains nordistes du XXe siècle.

Sous l’égide d’Henry Van de Velde

Sa maison de Linkebeek fut en effet un lieu de rencontre de l’avant-garde artistique du début du siècle dernier.

Qui plus est, il faut savoir que l’écrivain avait lui-même dessiné à l’âge de 26 ans les plans de cette habitation construite en 1905 sous l’égide de son ami architecte Henry Van de Velde, qui se profila de son côté comme un des fondateurs de l’Art nouveau belge avec Horta et Hankar. Ce lieu de vie, qui fut pour l’écrivain aussi important que la villa qu’il occupa plus tard sur l’Uwenberg dans la commune voisine de Beersel, avait été fréquenté notamment par les fauvistes brabançons.

Herman Teirlinck y vécut de 1905 à 1921. C’est même là qu’il a fait ses premiers pas de romancier. Le poète et dramaturge n’était pas seulement prophète en son pays… A au moins six reprises, on le cita comme potentiel prix Nobel de littérature. Il transmit aussi les richesses de la langue et de la culture néerlandaise au sommet de l’Etat belge. Il fut ainsi un des précepteurs du roi Léopold III. A sa mort en 1967, le roi Baudouin vint s’incliner devant sa dépouille à Beersel.

Retour à la villa sise au sentier du Coucou ! "Le concept original, la distribution spatiale et la finition intérieure spécifique de la résidence de l’écrivain ont été bien conservés et permettent de percevoir clairement la manière de vivre d’un écrivain flamand en zone rurale, a expliqué Geert Bourgeois. Avec le Lijsternest (1904) de l’écrivain Stijn Streuvels (à Ingooigem), la villa de Teirlinck est l’une des résidences rurales d’écrivain les plus authentiques de Flandre depuis le début du XXe siècle."

La balle est maintenant dans le camp de la commune de Linkebeek : après une enquête publique, le classement définitif pourra débuter dans les neuf mois.