Bruxelles

La Région bruxelloise et la direction de la STIB ont assisté lundi au premier coup de pelleteuse symbolique en vue de la construction du futur dépôt de métro souterrain Erasme, situé à proximité de la station de métro, terminus de la ligne 5, et de l'hôpital du même nom. Cette nouvelle infrastructure de stockage et d'entretien du réseau de métro bruxellois est indispensable pour permettre à la STIB d'accroître son offre de transport sur les lignes 1 et 5 transport afin de rencontrer une demande sans cesse croissante et de porter la fréquence de passage sur ces lignes à deux minutes en heures de pointe.

La société bruxelloise a commandé 43 rames de métro supplémentaires qu'elle ne sera pas en mesure de stocker dans ses deux dépôts existants de métro abritant 66 rames (Delta et Jacques Brel).

Le nouveau dépôt pourra en abriter 23. Il sera équipé d'une zone d'entretien à même d'accueillir simultanément 7 rames.

Tant le hall d'entretien que le dépôt seront construits en sous-sol.

Seul le bâtiment administratif du complexe situé au coin du Boulevard Henri Simonet et de la rue Scholle, sera visible en surface. Le vaste chantier prévoit aussi l'aménagement d'une voie d'essai de 1.200 mètres de long, à côté de la voie de chemins de fer 50A de la SNCB, entre le pont de la Drève Olympique et celui de la rue Ropsy-Chaudron.

Comme pour le dépôt de tram de Haren, la STIB utilisera des matériaux de construction durables. Les toits plats du complexe permettront la récupération de l'eau de pluie qui sera utilisée pour le lavage des véhicules.

La construction du nouveau dépôt sera achevée durant le second semestre 2019. Elle mobilisera quelque 100 millions d'euros et dix millions supplémentaires pour le réaménagement du boulevard Simonet sous lequel le dépôt sera aménagé par phases successives pour permettre le maintien partiel du trafic automobile.