Bruxelles

Bourgmestre de Rixensart (Brabant wallon) depuis un peu plus dix ans, Jean Vanderbecken, âgé de 62 ans, est décédé mardi soir. Elu sur la liste Nouvelle Alliance Pluraliste - MR (NAP-MR) qui avait décroché en 2012 une majorité absolue de 15 sièges sur 27 au conseil communal, Jean Vanderbecken avait subi une opération il y a quelques semaines. Il était devenu bourgmestre de Rixensart en 2006, après avoir longtemps siégé sur les bancs de l'opposition. Réputé pour son franc-parler et son caractère bien trempé, Jean Vanderbecken avait poussé un coup de gueule public, en compagnie de son collègue MR de La Hulpe Christophe Dister, lorsque la ministre fédérale de la mobilité Jacqueline Galant avait indiqué que le chantier de mise à quatre voix des lignes ferroviaires du Brabant wallon dans le cadre du chantier RER n'était plus une priorité du gouvernement.

"Jean Vanderbecken, c'était un caractère, une personnalité très volontaire. Je tiens à saluer l'homme fidèle dans ses engagements, mais aussi le travail qu'il a mené ces dernières années à la tête de la commune de Rixensart. Il avait su apaiser les tensions de la vie politique de sa commune, œuvrer au développement de celle-ci et défendre les intérêts de ses concitoyens", a réagi mercredi Jean-Paul Wahl, le président de la Fédération MR du Brabant wallon.

Le Premier ministre Charles Michel a pour sa part salué cette "figure populaire et engagée pour sa commune et le Brabant wallon". Jean Vanderbecken était "doté d'un sacré tempérament" pour défendre l'intérêt de ses citoyens "avec conviction et passion", a ajouté M. Michel (MR), déplorant une "immense perte".