Bruxelles

Celui qui était conducteur de bus a appris l'information par voie de presse.

Redouane Ahrouch, fondateur du parti Islam, conseiller communal à Anderlecht, et conducteur de bus, a été licencié par la Stib. Une information de la RTBF confirmée par Françoise Ledune, porte-parole de la Stib.

Pour rappel, il avait, dans la DH, fait une sortie fracassante en affirmant qu'il était selon lui " inconcevable qu'une femme soit tête de liste" en vue des élections communales d'octobre 2018. Il avait notamment affirmé vouloir instaurer une séparation homme-femme dans les transports en commun.

Selon la Stib, les propos tenus ont été assimilés à l'entreprise publique, raison pour laquelle la décision de le licencier a été prise. "Ces propos sont en contradiction avec les valeurs de l'entreprise", précise Françoise Ledune.

Nous avons contacté Redouane Ahrouch, qui n'avait pas encore été mis au courant de cette décision. Il s'est abstenu de tout commentaire.