Bruxelles Une initiative fédératrice bruxelloise sur la présence juive au Maroc avec un projet éducatif en sus.

La lutte contre le radicalisme communautariste passe aussi par des démarches culturello-citoyennes. Epinglons à cet égard l’exposition présentée ces prochains jours par le Musée juif de la rue des Minimes au Parlement bruxellois avec l’appui du groupe PS autour d’un projet qui a impliqué diverses écoles et acteurs de terrain. On le sait : le Maroc a toujours été un modèle de relations judéo-musulmanes exceptionnelles. Depuis des siècles, juifs et musulmans y ont vécu côte à côte dans un grand respect mutuel. Cette coexistence unique a été immortalisée par le photographe Aron Zédé Schulmann au début des années 1950. Ces clichés qui appartiennent à la collection Dahan-Hirsch sont présentés au siège du Parlrment, rue du Lombard avec des textes rédigés par les élèves du Lycée Guy Cudell de Saint-Josse.

Elargi aussi à l’hémicycle

Pour lancer cette exposition, il y a eu jeudi un intéressant échange dans l’hémicycle avec les députés régionaux. Les élèves du Lycée Guy Cudell y ont présenté le fruit de leurs recherches et rencontres aux élus régionaux. Une démarche heureusement élargie à des élèves des Athénées Uccle II, André Thomas et de Saint-Gilles qui ont participé à cet échange ainsi qu’à des usagers et acteurs associatifs de la Maison de la Famille de Saint-Josse et des Maisons de Quartier de la Ville de Bruxelles.

Déconstruire les préjugés

Le projet éducatif mené par le Musée juif de Bruxelles et le Lycée de Saint-Josse vise à déconstruire les préjugés et discours entachés d’intolérance.

Et dans la foulée à sensibiliser les lycéens au dialogue interculturel, à lutter contre les amalgames en mettant en exergue les relations de cordialité, d’échanges culturels entre Juifs et Musulmans au cours de l’histoire. Comme le précisent les organisateurs, "il ne s’agit pas d’idéaliser une époque particulière ou d’occulter des périodes plus obscures, mais simplement de mettre en relief les similitudes et les interactions entre deux communautés trop souvent qualifiées d’ennemies".

Une belle initiative que celle du Musée Juif de Belgique et du Centre de la Culture judéo-marocaine.

  • L’exposition est visible ces vendredi 12, lundi 15 et mardi 16 mai de 9 h à 12 h 30 et de 14 à 17 heures.