Bruxelles L’auvent devra être affiné et le volume vitré du bar panoramique revu à la baisse.

Après de multiples rebondissements, le futur temple de la bière de la Bourse n’a pas fini de faire parler de lui. Ce mardi, la commission de concertation a remis son avis sur cet imposant projet de réaménagement du bâtiment, pour rappel, classé. Verdict : celui-ci est favorable mais sous conditions.

Les nombreuses remarques émises par des associations et riverains relatives à "la défiguration d’un bien classé" semblent avoir été entendues. En effet, la commission de concertation demande à la Ville de Bruxelles de réduire le volume vitré du bar panoramique prévu sur le toit et d’implanter ce dernier en retrait par rapport à la Grand-Place. L’auvent devra également être affiné et les interventions en toiture simplifiées.

"Un dialogue a été installé. Il y a encore beaucoup d’étapes à gérer et c’est normal. Des réflexions sont encore en cours. Je ne veux pas qu’on renonce au côté contemporain, même si bien évidemment le patrimoine est important. Il ne faut pas que Bruxelles soit toujours une ville plan-plan mais oser des choses tout en respectant le patrimoine", a réagi le bourgmestre Philippe Close (PS), à l’origine de ce Belgian Beer World.

Quant au socle, tant pour l’angle du bâtiment que pour les entrées des façades latérales, une réflexion devra être menée en vue de concilier accessibilité et interventions architecturales en dialogue avec le patrimoine. Pour rappel, le projet prévoit de casser le coin orienté vers la Grand-Place en vue de créer nouvel accès de plain-pied.

En ce qui concerne les activités en tant que telles, la commission de concertation considère que la Bourse doit devenir un espace de rencontre des Bruxellois et non un lieu dédié uniquement au tourisme. La grande nef située au premier étage devra dès lors s’ouvrir à des activités culturelles diverses, indépendantes de celles liées à la bière. Un comité d’experts devra être constitué afin de développer une vision cohérente des activités futures. À cet égard, la commission de concertation demande à la Ville de prévoir un contrat de gestion avec le futur occupant.

Le bourgmestre rappelle que seule une partie du bâtiment sera dédiée au Beer Temple. Le projet initial prévoyant déjà une zone d’expositions temporaires de plus de 2.200m2. "Il y aura encore beaucoup de débats mais je pense que les gens ont compris que ce ne sera pas seulement une expérience liée à la bière. Il y aura 5 ou 6 fonctions différentes. Je recevrai d’ailleurs prochainement les gérants du musée du capitalisme", assure Philippe Close.