Bruxelles

Le gouvernement bruxellois a décidé jeudi de reconnaître deux mosquées supplémentaires à Bruxelles. Celles-ci s'ajoutent à la liste de dix-sept mosquées déjà reconnues. Il s'agit de la mosquée Raahma, située rue de l'Eclusier Cogge, sur le territoire de la ville de Bruxelles; et de la mosquée Annasr, située chaussée de Jette, à Koekelberg.

Selon le ministre-président bruxellois, Rudi Vervoort, ces reconnaissances sont conformes aux recommandations de la commission d'enquête de la Chambre chargée de se pencher sur les circonstances ayant mené aux attentats de Bruxelles. Celle-ci avait demandé que "l'objectif d'une reconnaissance maximalisée des mosquées actives sur le territoire belge soit fixé comme priorité d'action en raison de son effet d'intégration et de transparence/contrôle".

"Les mosquées reconnues entretiennent en effet des liens plus étroits avec les pouvoirs publics et ces interactions contribuent à une société plus harmonieuse", a commenté le cabinet du ministre-président bruxellois.

D'une lecture de la note du gouvernement bruxellois, il ressort que "le délai pour obtenir l'avis préalable du ministre de la Justice se compte généralement en années, mais que ceci devrait grandement s'améliorer à l'avenir, en vertu d'engagements du ministre de la Justice.

Dans les cas présents, la Ville de Bruxelles a remis un avis favorable pour la mosquée Raahma. Celui de la commune de Koekelberg est "réputé favorable", conformément à l'ordonnance en vigueur, la commune ne s'étant pas exprimée.