Bruxelles Installé depuis 2017 dans le tunnel Léopold II à Bruxelles, le radar tronçon ne sera pas actif avant 2019, selon Bianca Debaets, la secrétaire d'Etat pour la Sécurité routière. Le processus est bloqué par le refus du bourgmestre de Koekelberg, Philippe Pivin, de signer l'accord. Pendant ce temps, peut-on lire dans un communiqué de la secrétaire d'État, des discussions sont en cours avec la commune de Schaerbeek pour installer un radar tronçon chaussée de Haecht.  

Par contre, 176 caméras seront installées avant la fin juin. Bianca Debaets annonce que ce dispositif permettra d'améliorer la gestion de la mobilité. "Les données pourraient être utilisées à des fins statistiques et permettraient d'avoir un aperçu de la densité du trafic", ajoute-t-elle. 

Malgré le différend qui l'oppose à Philippe Pivin concernant le radar tronçon, Bianca Debaets se veut optimiste pour la sécurité routière à Bruxelles. L'annonce de quatre nouveaux "Lidar" (radars déplacés chaque semaine) pour renforcer la lutte contre les excès de vitesse va dans ce sens. "Bruxelles n'est pas un circuit automobile où l'on peut faire ce que l'on veut", conclut Bianca Debaets.